Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prolonger le nucléaire, l'option la moins chère selon un rapport

Reuters30/01/2012 à 22:26

SELON UN RAPPORT, LA PROLONGATION DU NUCLÉAIRE SERAIT L'OPTION LA MOINS CHÈRE

PARIS (Reuters) - L'extension de la durée de vie des centrales nucléaires françaises est l'option la moins chère pour l'État jusqu'à 2035-2040, selon la version provisoire d'un rapport commandé par Eric Besson et révélée lundi par Mediapart.

Selon le site d'information, EDF estime que la prolongation de la durée de fonctionnement de ses centrales coûterait de 680 à 860 millions d'euros par réacteur.

Or, la construction d'un réacteur de nouvelle génération d'Areva coûterait par comparaison environ 5 milliards d'euros par réacteur.

"Cette option de prolongation s'avère de loin la moins coûteuse en termes d'investissements jusqu'à 2035-2040, quel que soit le scénario alternatif où il y aurait remplacement de réacteurs par un quelconque autre moyen de production", dit le rapport, dont la version définitive doit être remise au ministre de l'Industrie et de l'Energie le 13 février.

L'estimation d'EDF tient compte des mesures demandées par l'Autorité de sûreté nucléaire depuis la catastrophe de Fukushima au Japon. Des mesures dont l'électricien français a estimé début janvier qu'elles généreraient un surcoût de 10 milliards d'euros.

Commandé par le ministre de l'Industrie et de l'Énergie en octobre dernier, ce rapport analyse différents scénarios de politique énergétique pour la France à l'horizon 2050. Il doit "éclairer" la programmation pluriannuelle que le ministre présentera au Parlement en 2013.

Quatre scénarios sont envisagés: la prolongation du parc nucléaire, l'accélération du passage à la troisième voire quatrième génération nucléaire, la réduction progressive du nucléaire, et la sortie totale du nucléaire.

Dans cette version provisoire, le rapport souligne que si la proportion du nucléaire dans la production d'électricité passait de 75 à 50% en France, la hausse des prix de l'électricité se traduirait en 2030 par une perte de PIB de 0,6% et de 0,9% si elle passait à 20%.

Mais les conclusions de ce rapport ne sont pas définitives, et n'engagent pas le ministre, insiste-t-on au gouvernement.

"Le rapport 'Énergies 2050' n'est absolument pas finalisé", dit une source au cabinet d'Eric Besson. "Ce rapport n'engagera que la commission qui l'a élaboré," ajoute-t-elle.

L'UMP souhaite le maintien de la part du nucléaire dans la production d'électricité française à 75%, alors que François Hollande veut la faire passer à 25% à l'horizon 2025.

La fermeture de Fessenheim, que le candidat socialiste a promise s'il est élu en mai, entraînerait un manque à gagner de 1,1 milliard d'euros pour EDF au cours des 8 prochaines années et de 3 milliards d'ici à 2040, indique le rapport.

Il souligne enfin qu'Areva a la capacité de produire deux EPR par an.

Chine Labbé, Muriel Boselli et Karolin Schaps, édité par Gérard Bon


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.