1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Procès Tarnac : « Le tribunal perd pied... »

Le Monde16/03/2018 à 06:05

Yildune Lévy entourée de ses avocats, Jean-Christophe Tymoczko et Marie Dosé, le 13 mars 2018 au Palais de justice de Paris.

Un dossier épais, complexe et parfois sujet à caution, un prévenu et un avocat intarissables : le procès risque de s'embourber, et la présidente doit revoir son calendrier.

Au troisième jour du procès Tarnac, est apparue la relique maudite. Il est environ 15 h 30, jeudi 15 mars, lorsque le célèbre crochet en fer à béton, retrouvé le matin du 8 novembre 2008 perché sur une caténaire de la ligne du TGV Paris-Strasbourg, du côté de Dhuisy (Seine-et-Marne), fait son entrée dans la salle d'audience.

Extraite avec soin du papier kraft sous scellés qui l'emballe depuis une décennie, l'arme du crime passe de main en main sur les bancs des prévenus. « Je pensais que c'était vachement plus gros ! », chuchote Yildune Lévy, qui le fixe avec de grands yeux, mais refuse de saisir l'objet qui lui a valu dix ans de procédure judiciaire. Idem pour Julien Coupat, qui se contente d'observer le crochet dans les mains de Mathieu Burnel, lequel taquine son compère en lui disant « vas-y touche ! Touche ! », puis fait mine de lancer le morceau de ferraille en l'air, comme s'il voulait saboter le lustre au-dessus de lui. Hilarité générale dans la salle.

On rigole bien au procès Tarnac. Entre l'attitude goguenarde des prévenus, l'ironie féroce de Me Jérémie Assous (l'avocat de Julien Coupat), parfois appuyé par son très pince-sans-rire confrère Me Jean-Christophe Tymoczko (l'avocat de Yildune Lévy), la centaine de spectateurs acquis à la cause de la défense se régale. Même les deux experts appelés à témoigner jeudi, sortes de Dupond et Dupont débonnaires spécialistes de la chose électrique et ferroviaire, ont réussi à faire rire l'assemblée alors qu'ils abordaient ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.