1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Procès Pistorius : les détails macabres du médecin légiste
Le Point12/03/2014 à 07:06

La journée de lundi a été éprouvante au tribunal de Pretoria. C'est la première fois qu'un expert prend la parole devant la cour. Gert Saayman est médecin légiste, c'est lui qui a examiné Reeva Steenkamp le 15 février 2013, au lendemain du drame. Un témoignage éprouvant pour les proches et Oscar Pistorius lui-même. Bouleversé et pris de haut-le-coeur, l'athlète a vomi à plusieurs reprises durant l'audience. Gert Saayman a livré ses observations en professionnel, photos à l'appui. Celles-ci doivent permettre de reconstituer plus précisément le déroulement des événements.Des balles conçues pour causer des blessures profondesLes quatre balles qui ont touché la jeune femme sont des "black talons". Des balles expansives qui se déploient en corolle en entrant dans la chair afin de causer "un maximum de dommages", selon le médecin légiste. Les "pétales" de ces balles extrêmement létales sont très coupants et doivent être manipulés avec précaution par les médecins légistes. Gert Saayman a néanmoins précisé hier que les médecins légistes avaient "l'habitude" de manipuler ce genre de munitions.Reeva Steenkamp a été mortellement atteinte à la tête. Mais les balles tirées à travers la porte de la salle de bains l'ont également atteinte au coude droit, à la hanche droite et à la main gauche. Si elle avait survécu, elle aurait certainement perdu l'usage de son bras, sectionné par le projectile. La balle qui l'a touchée à la jambe lui...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer