1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Procès de Tarnac : après la relaxe quasi générale, le parquet ne fait pas appel
Le Point24/04/2018 à 12:07

L'affaire se termine, il n'y aura pas de deuxième procès Tarnac. Lundi 23 avril, le parquet de Paris a annoncé qu'il ne faisait pas appel du jugement du tribunal correctionnel qui a prononcé le 12 avril la relaxe quasi générale des prévenus du groupe libertaire de Tarnac. « Le parquet de Paris a pris la décision de ne pas interjeter appel du jugement rendu par la 14e chambre du tribunal correctionnel dans le dossier dit de Tarnac », a annoncé le parquet à l'issue du délai de dix jours instauré par la loi pour contester un jugement pénal. « C'est la première et dernière décision de bon sens prise par le parquet dans ce dossier. Elle consacre la véracité de ce que nous avons toujours défendu depuis dix ans », s'est félicité auprès de l'AFP l'un des avocats des prévenus, Jérémie Assous.

Les principaux prévenus du procès, Julien Coupat, longtemps présenté comme le leader charismatique du groupe d'ultragauche, et son ex-compagne Yildune Lévy, ont notamment été relaxés pour le sabotage d'une ligne SNCF et une association de malfaiteurs. Initialement poursuivis pour terrorisme avant d'être jugés pour des délits de droit commun, ils n'ont finalement été reconnus coupables que d'avoir refusé un prélèvement biologique lors de leur première garde à vue, mais ont été dispensés de peine. Au total, le tribunal a prononcé des relaxes pour la quasi-totalité des huit prévenus, à l'exception de Christophe Becker,...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer