1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Procédure de destitution : à New York, le curieux tête-à-tête entre Trump et Zelensky
Le Parisien25/09/2019 à 23:15

Procédure de destitution : à New York, le curieux tête-à-tête entre Trump et Zelensky

C'était un tête-à-tête très attendu. À droite, le président américain Donald Trump. À gauche, son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky. Si le premier a rencontré une dizaine de dirigeants lors de son passage à New York pour la grand-messe annuelle de l'ONU, c'est la poignée de main avec Zelensky mercredi qui était, de loin, la plus attendue.Une conversation téléphonique estivale entre les deux hommes provoque depuis quelques jours une véritable tempête à Washington et a entraîné le lancement d'une procédure de destitution contre le 45e président des Etats-Unis. La transcription de cet échange, au cours duquel Trump a demandé à Zelensky d'enquêter sur son rival démocrate Joe Biden, a été publiée peu avant cette rencontre. LIRE AUSSI > Enquête pour destituer Trump : les scénarios possibles de l'impeachmentVêtu d'un costume bleu et de sa célèbre cravate rouge, Donald Trump, assis sur le bord de sa chaise, est tendu. Costume noir, gilet, Volodymyr Zelensky, de plus de 30 ans son cadet, assis au fond de son siège, apparaît beaucoup plus décontracté. La tension est palpable mais la conversation commence sur un ton plutôt léger, elle évoque presque un duo de comédie.« Il m'a rendu plus célèbre que je ne l'ai rendu célèbre », lâche le milliardaire républicain dans les rires. « C'est mieux de se rencontrer que de se parler par téléphone », lance, taquin, son homologue ukrainien, plutôt à l'aise en anglais même s'il commet des fautes.Du léger et du sérieux« L'Ukraine est un pays avec un énorme potentiel », lâche Donald Trump, une phrase qu'il utilise pour nombre d'autres pays, de la Corée du Nord à l'Iran. « Oui, je sais, c'est le pays d'où je viens », répond du tac-au-tac l'ancien comédien, entré en politique par une déclaration de candidature aux airs de farce en plein réveillon du 31 décembre. Mi-amusé, mi-perplexe, Donald Trump sourit.Volodymyr Zelensky ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer