Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pro et anti-Poutine se rassemblent par milliers à Moscou

Reuters04/02/2012 à 20:51

DES MILLIERS DE MOSCOVITES DÉFIENT POUTINE

par Alissa de Carbonnel et Thomas Grove

MOSCOU (Reuters) - A un mois du premier tour de la présidentielle que Vladimir Poutine aborde en grand favori, des dizaines de milliers de Russes ont bravé samedi un froid intense à Moscou pour manifester leur opposition ou leur soutien au Premier ministre.

Selon l'opposition, le principal défilé des opposants a réuni 100.000 personnes malgré les -17°C affichés à la mi-journée par un thermomètre numérique situé sur le parcours, dans le centre de Moscou.

Les organisateurs s'efforcent d'entretenir la dynamique des grands rassemblements du 10 et du 24 décembre. Les manifestants dénonçaient alors les fraudes qui ont selon eux entaché les législatives du 4 décembre.

L'ampleur de la contestation était sans précédent depuis l'arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir, en 2000.

Poutine, président de 2000 à 2008 avant de céder la place à Dmitri Medvedev et de prendre la tête du gouvernement, est largement favori pour être réélu à la tête de l'Etat, malgré une baisse de sa cote de popularité ces dernières semaines.

Les opposants espèrent surtout éviter sa réélection dès le premier tour le 4 mars, et multiplier les manifestations pour le contraindre à desserrer son emprise sur le pouvoir et le forcer à des concessions.

Selon plusieurs journalistes, la mobilisation de samedi n'a pas été inférieure à celle des dernières manifestations. Beaucoup de manifestants portaient des rubans blancs, couleur de la contestation.

"Nous avons d'ores et déjà atteint le point de non retour. Les gens n'ont plus peur et voient combien ils peuvent être forts ensemble", s'est félicité Ivan Kositski, interrogé dans le cortège. Vladimir Poutine "veut la stabilité, mais on ne la trouve que dans la tombe", a-t-il ajouté.

PRESSIONS

Le rassemblement en faveur du Premier ministre, organisé à quelques kilomètres de là, a quant à lui attiré 138.000 personnes, selon la police, mais les journalistes sur place ont estimé que le chiffre était inférieur de plusieurs dizaines de milliers.

Des enseignants disent en outre avoir fait l'objet de pressions pour y participer. "Les représentants syndicaux nous ont réunis et nous ont dit qu'au moins cinq personnes sur dix devaient aller à la manifestation pour Poutine", a ainsi rapporté Sergueï Bedtchouk, un professeur interrogé lui aussi dans le défilé des opposants.

Vladimir Poutine a déclaré avoir été informé par le maire de Moscou que 190.000 personnes s'étaient rassemblées pour lui manifester son soutien.

S'il n'a pas écarté que des pressions aient pu être exercées, il a estimé "impossible de rassembler 138.000 ou 190.000 personnes uniquement en exerçant des pressions".

"Il est totalement évident que ces gens sont venus exprimer leur position. Leur position est qu'ils soutiennent ce que nous faisons. Pour moi, c'est très important", a-t-il ajouté lors d'un déplacement dans l'Oural.

Le mouvement de contestation a été suspendu pendant les longues vacances de fin d'année et beaucoup craignaient qu'il ne passe pas ce cap.

Redoutant que le Kremlin n'exploite la moindre divergence publique, les opposants s'en tiennent à des revendications générales: annulation des législatives et organisation d'un nouveau scrutin, libération des prisonniers détenus pour raisons politiques, démission du président de la commission électorale et reconnaissance des partis politiques interdits.

Depuis le 4 décembre, la contestation a agrégé des personnalités aussi diverses que l'ancien champion d'échecs Garry Kasparov, la militante écologiste Evguenia Tchirikova, le blogueur nationaliste Alexeï Navalni - qui a popularisé l'expression du "parti des voleurs et des escrocs" pour désigner Russie unie - et le leader de gauche Sergueï Oudaltsov.

Aucune figure de proue n'a vraiment émergé, même si Navalni, à 35 ans, semble en avoir le potentiel. Il a passé quinze jours en détention après les toute premières manifestations, au lendemain du scrutin législatif.

L'un des organisateurs, le libéral Boris Nemtsov, a siégé au gouvernement du temps de Boris Eltsine; d'autres, comme l'écrivain Boris Akounine, n'ont aucune expérience du pouvoir.

Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.