1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Prix du tabac : Philip Morris veut limiter la hausse des prix voulue par le gouvernement

Le Parisien06/02/2018 à 07:32

Certains cigarettiers ont critiqué lundi la décision de Philip Morris (Marlboro) de rogner sur ses marges pour limiter la prochaine hausse des prix des paquets de cigarettes en mars, alors même que les professionnels de santé saluent une hausse dans l'ensemble « efficace ».« On constate que le leader Marlboro a décidé de rogner énormément sur ses marges, il perd beaucoup d'argent mais sa volonté, effrayé à l'idée de perdre des parts de marché, est de compresser le marché », analyse une source du secteur, souhaitant garder l'anonymat. Selon cette source, « cela va à l'encontre de la politique de santé publique puisque ça va influencer les autres cigarettiers à ne pas augmenter leur prix ».Selon l'arrêté d'homologation des prix publié dimanche, le paquet de 20 Marlboro rouge et gold, qui était à 7,30 euros, va augmenter à 8 euros. Soit une hausse de 70 centimes, contre un euro en moyenne. L'essentiel des taxes et de la rémunération du buraliste ne changeant pas, le numéro un du marché français va donc surtout diminuer ses marges. Le paquet de Marlboro se retrouve ainsi au même prix que celui de Camel (Japan Tobacco International) et de Gauloise blonde (Seita, filiale française du britannique Imperial Tobacco, groupe Imperial Brands) alors qu'il était jusqu'ici 30 ou 40 cts plus cher. LIRE AUSSI > Arrêt du tabac : les trucs et astuces d'un spécialiste « Le marché vit un véritable bouleversement avec des augmentations de prix sans précédent depuis 15 ans. British American Tobacco (BAT) a tenu compte du souhait affiché du gouvernement en opérant une augmentation d'un euro en moyenne sur son portefeuille de cigarettes, ce qui n'a pas été le cas de tous les industriels », regrette également Eric Sensi-Minautier, directeur des affaires publiques de BAT, quatrième sur le marché français des cigarettiers.Des Marlboro aux prix des CamelSelon une autre source du secteur, « c'est une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer