Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Prêts garantis par l'Etat: les entreprises auront un an de plus pour commencer à rembourser
AFP14/01/2021 à 19:30

Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse, le 14 janvier 2021 ( POOL / Thomas COEX )

Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse, le 14 janvier 2021 ( POOL / Thomas COEX )

Les entreprises auront le "droit" de bénéficier auprès de leur banque d'une année supplémentaire pour commencer à rembourser les prêts garantis par l'Etat (PGE), souscrits pour faire face à la crise, a annoncé jeudi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

En mettant en place le PGE au début de la crise sanitaire, l'État avait instauré un délai d'un an avant que les banques puissent exiger le remboursement des crédits. Ce délai devait donc arriver à échéance fin mars pour certaines entreprises, alors que nombre d'entre elles connaissent encore des difficultés financières.

"Certaines voient approcher avec beaucoup d'inquiétudes la première échéance de remboursement de leur capital", a mis en avant le ministre.

Bruno Le Maire a indiqué avoir obtenu de la Fédération bancaire française que "toutes les entreprises, quelle que soit leur secteur d'activité, et quelle que soit leur taille", pourront bénéficier, "de droit", d'un "différé de remboursement d'un an supplémentaire".

Bruno Le Maire "invite" ainsi "toutes les entreprises à contacter dès maintenant leur banquier, leur agence bancaire, pour définir les modalités d'amortissement de leurs prêts, en tenant compte de ce différé d'amortissement supplémentaire qui leur est accordé".

Lundi, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) avait regretté la "frilosité" de certaines banques à accorder aux entreprises un report d'un an supplémentaire pour le début du remboursement des PGE.

L'hôtellerie-restauration est le deuxième secteur en nombre de PGE souscrits, derrière les entreprises de réparation automobile, selon le bilan au 1er janvier publié par le ministère de l'Économie.

Au total, plus de 638.000 PGE ont été accordés par les banques, pour un montant d'environ 130 milliards d'euros.

Par ailleurs, concernant les autres prêts bancaires, Bruno Le Maire a annoncé que "les banques se sont engagées à examiner favorablement toute demande de moratoire ou de report d'échéance pour les entreprises qui sont les plus touchées par la crise, sur une base personnalisée".

kd/pn/cbn

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7403983
    15 janvier10:08

    Toutes les faillites ne sont pas frauduleuses ... voyons. Il faut arrêter de voir le mal partout. Le vrai mal qui cause les faillites, c'est la fermeture des commerces. D'où la nécessité de vacciner au moins 18H sur 24. Qu'attend Mr Macron pour faire faire le JOB ???

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer