Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Présidentielle 2022 : "On a un problème de candidat" à droite, constate Gérard Larcher
Boursorama avec Media Services16/09/2020 à 14:18

Le président du Sénat insiste sur le "départage" nécessaire des prétendants à l'investiture de la droite et du centre en vue de la course à l'Elysée, alors que le maintien de la primaire s'inscrit en pointillés.

Gérard Larcher, le 29 août 2020, à La Baule ( AFP / Loic VENANCE )

Certains en veulent... d'autres non. Le maintien de la primaire de la droite et du centre divise dans le camp des Républicains. "Il y a un espace politique que nous avons le devoir d'occuper entre la République en marche et le Rassemblement politique", estime Gérard Larcher, mettant en avant la bonne tenue de son mouvement dans les élections territoriales. "La majorité des maires et élus municipaux de ce pays se réclament de ce courant politique, donc il existe!", fait-il valoir.

"Nous devons nous dire que si nous n'avons pas un candidat au premier tour dans cet espace politique, nous ne serons pas présents au second tour. C'est pour ça que je m'engage pour une forme de départage. C'est une des responsabilités que je dois assumer", ajoute t-il, concédant "qu'on a un problème de candidat après trois échecs à l'élection présidentielle".

Les Républicains ont indiqué qu'ils présenteront "bien évidemment" un candidat à la présidentielle de 2022 et trancheront "si besoin est" sur son mode de désignation "en avril 2021", après les régionales.

"Pour l'élection présidentielle, les Républicains présenteront bien évidemment un candidat", a assuré la formation qui réunissait mardi son conseil stratégique, une semaine après que le maire LR de Nice Christian Estrosi eut jeté un pavé dans la mare en proposant un accord entre la droite et Emmanuel Macron pour 2022. En clair, le parti se penchera sur ses statuts qui prévoient actuellement que le candidat à la présidentielle soit désigné à l'issue d'une primaire. Mais l'expérience de 2017 a laissé de mauvais souvenirs chez certains et le débat sur la primaire a été relancé au sein du parti depuis la rentrée.

21 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M5441845
    16 septembre18:58

    Un problème de candidat ou un problème de leader?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer