Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Premiers pas de la commission de dialogue sur l'aéroport nantais

Reuters30/11/2012 à 18:09

PARIS (Reuters) - La "commission de dialogue" destinée à apaiser les tensions autour du futur aéroport de Nantes recueillera les commentaires des acteurs concernés sans donner d'avis sur le projet, a indiqué son président à l'issue d'une première réunion, vendredi à Paris.

Les trois membres de la commission, dont la création avait été annoncée samedi dernier après une nouvelle journée d'affrontements entre forces de l'ordre et opposants sur le site de-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont été reçus dans la matinée à Matignon par Jean-Marc Ayrault.

"Nous ne sommes pas autre chose qu'une commission de dialogue et par conséquent nous ne jugeons pas le projet", a déclaré à la presse Claude Chéreau, président de la Commission des comptes de l'agriculture de la Nation et membre du comité d'éthique de l'Inra, qui chapeaute cette instance.

L'objectif est de "s'assurer que tout le monde a bien compris les tenants et les aboutissants" du dossier, en allant à la rencontre des différents acteurs pour écouter "les gens qui voudront bien nous parler", à la fois du côté des opposants au projet et de ceux qui le soutiennent, a poursuivi cet ancien conseiller de François Mitterrand et de Lionel Jospin.

Les questions techniques ne seront pas abordées et relèveront des deux autres commissions - scientifique et agricole - dont la mise en place a également été annoncée par le gouvernement samedi dernier.

LES ÉCOLOGISTES SURPRIS

Au terme de cette mission, qui devrait durer environ quatre mois, "nous rendrons compte au Premier ministre de tout ce que nous aurons entendu et nous verrons s'il y a lieu de faire des commentaires, voire des propositions", a indiqué Claude Chéreau.

La mise en place de cette commission a apparemment pris de court les écologistes.

Jean-Philippe Magnen, porte-parole d'Europe Écologie Les Verts (EELV) et conseiller régional des Pays de la Loire, a déclaré à Reuters avoir été "très surpris" d'apprendre la nouvelle par la presse.

Pour lui, cette initiative "ne va pas dans le sens du dialogue que nous avons eu depuis ces derniers jours et jusqu'à ce matin" sur la composition de cette commission, la définition de ses missions et de ses objectifs.

Sans préjuger de l'issue des travaux, Jean-Philippe Magnen déplore l'absence de spécialiste du débat public au sein de cette commission du dialogue, "qui nous paraît un peu imposée".

Ses deux autres membres sont Claude Brévan, une architecte spécialiste du développement urbain et Rouchdy Kbaier, un juriste membre du Conseil général de l'environnement et du développement durable qui a collaboré avec Dominique Voynet et Yves Cochet.

La résistance sur le site a pris un nouvel élan depuis la fin octobre, avec l'évacuation d'une dizaine de maisons occupées illégalement depuis plusieurs années en vue de leur démolition.

Confronté à une contestation croissante qui empoisonne l'alliance gouvernementale avec les écologistes, le Premier ministre, porteur du projet en tant qu'ancien maire de Nantes, a affiché à plusieurs reprises sa volonté de le mener à terme.

Le gouvernement a cependant concédé un report de six mois du début des travaux de défrichement qui devaient commencer en janvier et proposé de stopper les interventions sur le site moyennant un gel des constructions illégales.

Le projet est soutenu par l'UMP, le Parti communiste, les élus socialistes, ainsi que toutes les collectivités locales tandis que les écologistes, le MoDem et le Parti de Gauche en réclament l'abandon.

La construction et la concession du futur aéroport ont été confiées au groupe Vinci, qui évalue son coût à 560 millions d'euros.

Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.