Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Premiers investissements à Florange début 2013

Reuters07/12/2012 à 22:06

LE PROGRAMME D'INVESTISSEMENTS D'ARCELORMITTAL A FLORANCE DÉBUTERA AU PREMIER SEMESTRE 2013

PARIS (Reuters) - Une semaine après l'accord avec le gouvernement français sur l'avenir du site mosellan de Florange, ArcelorMittal a annoncé vendredi que son programme d'investissements débuterait au premier trimestre 2013 et réaffirmé que tous ses engagements seraient tenus.

Le groupe sidérurgique explique dans un communiqué vouloir "mettre un terme aux différentes lectures et interprétations imprécises voire erronées" alors que la gestion politique du dossier de Florange est critiquée par syndicats et élus.

"Le groupe a pris des engagements précis et affirme de la manière la plus formelle qu'ils seront tenus", souligne ArcelorMittal, dont la parole est mise en doute par les salariés.

Florange, dit-il, "a vocation à demeurer un site de référence de la sidérurgie en Europe".

S'agissant d'Ulcos, projet européen de production d'acier à faible émission de CO2, ArcelorMittal, qui s'est retiré du premier appel d'offres, précise qu'un programme de recherche et de validation technologique de 13 millions d'euros sera engagé début 2013 en vue d'"Ulcos 2".

Un comité de pilotage des travaux sera mis en place. Le président du comité de suivi de l'accord, François Marzoratti, et "un ou plusieurs experts issus notamment de la région Lorraine" y seront associés.

Le groupe s'est engagé à investir au moins 180 millions d'euros sur le site de Florange durant cinq ans.

"Les premiers investissements seront engagés dès le premier trimestre 2013", indique-t-il.

La décomposition détaillée des investissements sera précisée le 13 décembre lors du comité central d'entreprise, accompagnée "d'un calendrier prévisionnel dont les éventuelles adaptations ultérieures seront également communiquées au comité".

"UN DIALOGUE SOCIAL EXEMPLAIRE"

"Plus de la moitié de ces investissements seront destinés à accroître sa compétitivité, la qualité, l'innovation et la valeur ajoutée des productions du site Florange, notamment à travers d'investissements qualifiés de stratégiques", précise le communiqué.

Concernant la mise en sûreté des installations actuelles, un sujet décisif pour les syndicats, le groupe sidérurgique précise que les installations de la phase liquide seront mises sous cocon à l'issue de la procédure légale, "soit vraisemblablement à la fin du 1er trimestre 2013."

Elles seront mises en sécurité dans l'état actuel et compatible avec la perspective de réalisation d'un démonstrateur industriel Ulcos sur un haut fourneau, dit-il.

Selon ArcelorMittal, l'arrêt des réchauffeurs d'air des hauts fourneaux n'aura aucun impact sur la réalisation d'un futur projet. "Ces éléments seraient, de toute façon, amenés à être changés dans le cadre de toute nouvelle technologie".

Le groupe assure que sa capacité de production de brames d'acier sera maintenue, avec une configuration industrielle à trois hauts fourneaux sur le site de Dunkerque et deux hauts fourneaux sur celui de Fos.

En outre, seront pérennisées sur Florange les activités industrielles suivantes : cokerie, train à chaud, production des aciers pour l'emballage, pour l'automobile et l'industrie.

"Conscient des conséquences de la mise sous cocon des installations de la phase liquide, le groupe s'engage à conduire un dialogue social exemplaire pour parvenir à un accord collectif qui soit basé exclusivement sur le volontariat, les dispositifs de gestion des fins de carrière et la mobilité interne au site", peut-on lire.

Le groupe se dit prêt en outre "à participer, aux côtés d'autres entreprises ou collectivités locales de Lorraine, aux actions de revitalisation du territoire qui y seront conduites pour le secteur de la métallurgie".

De source proche du dossier, on précisait vendredi soir que l'accord du 30 novembre comportait une annexe relative à "la mise en oeuvre technique de l'accord".

Elle acte que l'Etat et Mittal ne demandent plus de financement européen pour projet Ulcos 1 mais s'engagent à travailler sur un nouveau projet, dit "Ulcos 2", qui sera proposé lors d'un appel à projets ultérieur.

Un second point concerne des dispositifs financiers relatifs aux mesures sociales : indemnités de départ à la retraite et chômage partiel.

Sophie Louet, Gérard Bon et Elizabeth Pineau

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.