Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Première audience pour le suspect de la tuerie de Charleston

Reuters 19/06/2015 à 06:20

* La tuerie de Charleston a fait neuf morts mercredi soir * Les Etats-Unis doivent s'interroger, dit Barack Obama * Le suspect a passé une heure dans l'église avant d'ouvrir le feu * Arrêté jeudi, il sera entendu vendredi par vidéo par Harriet McLeod et Edward McAllister CHARLESTON, Caroline du Sud, 19 juin (Reuters) - Le jeune Américain blanc soupçonné d'avoir abattu neuf personnes noires mercredi soir dans une église afro-américaine de Charleston en Caroline du Sud sera une première fois entendu par la justice vendredi. Au terme d'une chasse à l'homme de 14 heures, le jeune Dylan Roof, 21 ans, a été arrêté jeudi dans une petite ville de Caroline du Nord, à 350 km au nord de Charleston. Barack Obama a souligné que ce genre de violence se produisait trop souvent aux Etats-Unis. Le tireur présumé avait reçu une arme pour ses 21 ans au mois d'avril. Son profil sur les réseaux sociaux suggère une fascination pour la suprématie blanche. Selon la police, il est resté assis parmi les fidèles pendant près d'une heure avant d'ouvrir le feu, tuant six femmes et trois hommes. Il a rechargé cinq fois son arme, selon un rescapé, malgré les supplications de ses victimes. Il devrait être entendu vendredi au sujet de sa caution. L'audience devrait se faire par liaison vidéo du centre de détention où il est incarcéré dans la région de Charleston, a annoncé le bureau du shérif du comté. Parmi les neuf personnes de 26 à 87 ans tombées dans l'église Emanuel African Methodist Episcopal Church de Charleston, figurent quatre pasteurs dont l'élue démocrate du Sénat local, Clementa Pinckney, 41 ans. Cet édifice emblématique avait été entièrement brûlé à la fin des années 1820 après une révolte d'esclaves menée par un des ses fondateurs pour être par la suite reconstruit. Trois autres personnes qui se trouvaient dans l'église au moment du drame s'en sont sorties indemnes, dont un enfant de cinq ans, qui, selon CNN, a fait le mort pour éviter d'être tué. "Le fait que ceci ait eu lieu dans une église noire soulève à l'évidence des questions sur une part sombre de notre histoire", a déclaré Barack Obama. "Une fois encore, des innocents ont été tués, en partie parce que quelqu'un qui voulait faire du mal n'a eu aucun problème à mettre la main sur une arme", a ajouté le président. UN PEU TROP INTROVERTI "Soyons clairs : à un certain stade, nous allons devoir, en tant que pays, reconnaître le fait que ce genre de violence massive ne se produit pas dans d'autres pays avancés", a déclaré le président à la Maison blanche. "Si vous êtes mécontents que tous les quelques mois, on ait une tuerie de masse dans ce pays tuant des innocents, alors j'ai besoin que vous vous mobilisiez", a-t-il ajouté par la suite. Aux Etats-Unis, les tueries se sont succédé ces dernières années. Le président avait été particulièrement affecté par celle de l'école Sandy Hook à Newtown dans le Connecticut, où 20 enfants et six adultes avaient été tués en 2012. Il avait dans la foulée essayé de faire voter un contrôle des armes mais s'était heurté à la résistance au Congrès. Peu de précisions ont été données sur la personnalité de Dylann Roof après son arrestation. Son père lui avait donné récemment une arme de calibre 45 comme cadeau d'anniversaire, selon un homme se présentant comme Carson Cowles et se disant son oncle. Il dit aussi s'être rappelé avoir dit il y a plusieurs années à sa soeur, la mère du suspect, qu'il estimait ce garçon calme un peu trop introverti. Sur la page Facebook de Dylan Roof, on voit une photo où il porte une veste avec les drapeaux de l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid et de la Rhodésie avant que celle-ci ne devienne le Zimbabwe, quand ces deux pays étaient dirigés par la minorité blanche. Beaucoup de ses amis sur Facebook étaient noirs. Le dossier judiciaire du suspect montre qu'il avait eu affaire à la justice deux fois depuis le début de l'année, en mars pour infraction à la législation sur les stupéfiants et en avril pour violation de propriété privée. Les autorités fédérales étudient la possibilité d'inculper Dylann Roof pour crime motivé par la haine raciale, a indiqué la ministre de la Justice, Loretta Lynch. Cette tragédie rappelle l'attentat à la bombe commis contre une église afro-américaine de Birmingham en Alabama qui avait provoqué la mort de quatre jeunes filles en septembre 1963 et avait galvanisé le mouvement en faveur des droits civiques. Selon le Southern Poverty Law Center, 4.120 crimes liés à la haine raciale aux Etats-Unis, dont 56 assassinats, depuis 2003. (Avec David Bailey à Minneapolis; Brian Snyder et Randall Hill à Charleston, Julia Edwards à Washington, Emily Flitter et Alana Wise à New York, David Adams à Miami, Letitia Stein à Tampa, Alex Dobuzinskis à Los Angeles and Curtis Skinner à San Francisco; Guy Kerivel et Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.