Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Premier feu vert européen à une thérapie génique

Reuters02/11/2012 à 17:10

PREMIER FEU VERT EUROPÉEN À UNE THÉRAPIE GÉNIQUE

par Ben Hirschler

LONDRES (Reuters) - Les autorités européennes ont donné, pour la première fois en Occident, leur accord à la commercialisation d'une thérapie génique, une nouvelle étape dans le développement de ces nouvelles biotechnologies très coûteuses.

Le feu vert officiel de la Commission européenne ouvre la voie au lancement, sans doute l'été prochain, du traitement du déficit en lipoprotéine lipase, une déficience génétique extrêmement rare puisqu'elle ne touche pas plus d'une ou deux personnes sur un million.

Ce traitement, le Glybera, développé par le laboratoire uniQure, basé à Amsterdam, pourrait coûter environ 1,2 million d'euros par patient, ce qui constituerait un nouveau record.

Joern Aldag, le directeur général d'uniQure, a justifié ce prix élevé par le fait que la thérapie génique restaurait définitivement la fonction naturelle concernée et ne se contentait pas d'apporter un remède temporaire.

Les patients souffrant de déficit en lipoprotéine lipase sont incapables de dégrader les particules de graisse qui s'accumulent dans leur sang, ce qui peut conduire à des inflammations graves, voire mortelles, du pancréas.

Le Glybera avait reçu en juillet une recommandation favorable de l'Agence européenne du médicament. Sa commercialisation pourrait débuter au second semestre de l'an prochain.

Joern Aldag a précisé qu'uniQure avait entamé les discussions avec plusieurs Etats sur la tarification du traitement, qui devrait varier selon les pays: certains pourraient opter pour un paiement unique alors que d'autres sont davantage intéressés par un étalement du coût global sur plusieurs années, qui impliquerait sans doute un versement de l'ordre de 250.000 euros par an pendant cinq ans.

Un tel tarif placerait le Glybera sur le même plan que des thérapies enzymatiques de substitution développées pour d'autres maladies rares, comme le Cerezyme mis au point par Genzyme, filiale de Sanofi, pour le traitement de la maladie de Gaucher.

UniQure se prépare parallèlement à demander l'homologation du Glycera aux Etats-Unis, au Canada et dans plusieurs autres pays.

Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.