Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Premier contrat Rafale à l'export conclu avec l'Egypte

Reuters12/02/2015 à 21:34

par Julien Ponthus et Marine Pennetier

BRUXELLES (Reuters) - La France a conclu avec l'Egypte un accord pour la vente de 24 avions de combat Rafale, le premier à l'export pour cet appareil lancé il y a plus de 25 ans, a annoncé jeudi François Hollande.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, signera lundi au Caire avec le président égyptien Abdel Fattah al Sissi ce contrat qui porte aussi sur la livraison d'une frégate multimissions et de missiles, a précisé le chef de l'Etat.

"Les autorités égyptiennes viennent de me faire savoir leur intention d'acquérir 24 avions de combat Rafale et une frégate multimissions ainsi que les équipements associés", lit-on dans un communiqué diffusé à Bruxelles en marge du Conseil européen.

"Ces équipements permettront à l'Egypte d'accroître sa sécurité et de jouer tout son rôle au service de la stabilité régionale", ajoute François Hollande, soulignant que l'Etat s'était "pleinement engagé", ce qui a permis l'accord selon l'Elysée. Le montant total de ce contrat est évalué à plus de cinq milliards d'euros.

Ce sera la première fois que la France vend à l'exportation le Rafale, avion de combat polyvalent de Dassault Aviation, qui équipe son armée de l'air et sa marine.

Ce qui paraît de bon augure pour un autre contrat en cours de discussion avec le Qatar, portant sur 24 avions et une option sur 12 autres.

Dassault négocie également depuis trois ans avec l'Inde une méga-commande de 126 avions. Mais les discussions exclusives achoppent de nouveau sur la garantie apportée par l'avionneur français pour les 108 avions qui seront fabriqués en Inde.

LE CAIRE PRESSÉ

La frégate multimissions Fremm, construite par DCNS, filiale à 35% de Thales, sera le bâtiment "Normandie" qui devait être livré cette année à la Marine française, a précisé lundi le chef d'état major de celle-ci à la presse.

Les missiles sont construits par MBDA, coentreprise entre Airbus Group, le groupe italien Finmeccanica et le britannique BAE Systems.

Selon la socialiste Patricia Adam, présidente de la commission de la défense à l'Assemblée nationale, le Caire est pressé de recevoir les premiers exemplaires du Rafale.

"L'Egypte a besoin rapidement d'avions", a-t-elle expliqué à Reuters. "Il suffit de regarder ce qui se passe aux frontières de l'Egypte. Ils sont particulièrement inquiets de ce qui se passe en Libye. S'il y a un pays dans la région qui est militairement en ordre de marche, c'est l'Egypte."

"Quelques unités" prélevées sur les appareils destinés à l'aviation française pourraient ainsi être rapidement livrés, a-t-elle précisé, ce qu'a confirmé à Reuters son ancien homologue du Sénat, Jean-Louis Carrère.

Une douzaine d'avions sur les 24 prévus pourraient ainsi être livrés rapidement à l'Egypte, a-t-il dit.

"Ce dont je suis sûr, c'est qu'ils seront livrés par tranches de trois. Ce sont des Rafale dont la configuration de base est la même que pour l'armée de l'air française. Donc les livraisons vont avoir lieu assez vite", a-t-il expliqué.

"C'est une bouée d'oxygène extraordinaire pour l'exécution de la loi de programmation militaire (française), qui aurait été en difficulté, sans vente de Rafale, en 2015", en raison des contraintes budgétaires, a-t-il ajouté.

(Avec Emmanuel Jarry, Jean-Baptiste Vey et Cyril Altmeyer à Paris et Yara Bayoumi au Caire, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.