1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Poutine prêt à commander plus à la France si les Mistral sont livrés

Reuters05/06/2014 à 00:03

VLADIMIR POUTINE PRÊT À COMMANDER DAVANTAGE À LA FRANCE SI LES MISTRAL SONT LIVRÉS

PARIS - La Russie est prête à accroître sa coopération avec la France, notamment dans le domaine de la défense, si Paris honore le contrat de livraison de deux navires porte-hélicoptères Mistral, a déclaré mercredi le président russe Vladimir Poutine.

La Pologne a demandé à la France de renoncer à cette livraison car ces navires renforceraient selon Varsovie la pression de Moscou sur ses voisins de la mer Noire, mais les autorités françaises ont annoncé que le contrat serait honoré.

Les Etats-Unis ont également fait part de leurs réserves et le sujet pourrait à nouveau être évoqué jeudi en marge des commémorations du Débarquement allié du 6 juin 1944, lorsque le président français François Hollande s'entretiendra avec ses homologues américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine.

"La France a le droit de décider de ne pas vendre les navires, mais dans ce cas nous devrions être remboursés", a déclaré le président russe dans une interview diffusée mercredi sur Europe 1 et TF1. "Cela signifierait que nos pays n'auraient pas l'occasion de développer des liens dans le domaine de la défense, mais globalement nous sommes prêts à développer notre coopération et même d'effectuer de nouvelles commandes, si nos partenaires français sont intéressés."

Il a dit s'attendre à ce que la France tienne sa parole et évoqué dans ce cas des commandes dans l'aviation, la construction navale et "d'autres" secteurs, citant la coopération entre Paris et Moscou dans l'exploration spatiale.

Le contrat signé en 2011 prévoit la livraison de quatre porte-hélicoptères de type Mistral, ou bâtiments de projection et de commandement, avec une option pour deux d'entre eux qui n'a pas été levée à ce jour par la Russie.

Cette commande représente 1,2 milliard d'euros et un millier d'emplois pour les chantiers navals de Saint-Nazaire.

Le gouvernement français a réaffirmé mardi que le contrat serait honoré comme prévu, balayant les craintes de Varsovie quant à la présence future des Mistral en mer Noire.

"Il n'y a pas d'inquiétude à avoir", a assuré à Reuters Romain Nadal, porte-parole du ministère des Affaires étrangères rappelant que le contrat signé devait "être honoré" et n'était pas concerné par les sanctions prises contre la Russie.

"Un contrat qui a été passé n'est absolument pas interdit par le droit", a-t-il souligné. "Ce que nous avions évoqué, c'est que si les Russes bloquaient les élections du moi de mai et juin (en Ukraine) nous passerions tous au niveau 3 des sanctions. Vous voyez qu'on n'est pas dans cette phase-là aujourd'hui."

La crise ukrainienne a relancé les débats sur ce dossier tout comme elle pose, selon le chef de la diplomatie polonaise, la question d'une présence renforcée de l'Otan dans l'Est européen et d'une défense européenne plus intégrée.

(Yves Clarisse)

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • crcri87
    13 juin18:15

    La Pologne oublie qu'elle aurait mieux fait de se taire en son temps, Chirac le lui avait rappelé.Avec les subventions de l'Europe elle a acheté en son temps des Chasseurs américains F16 ( pas des avions anglais, français ou européens )et elle avait manifesté le désir de faire la guerre en Irak !!.

    Signaler un abus

  • bgador
    11 juin14:28

    J'espere seulement que nos politiques aurons les c;;;lles de livrer ce qui a ete comandé sans se soucier des desires reveurs et gratuits des uns et des autres le bussiness est le bussines point le reste est de la politique et la politique ne nous fait pas manger

    Signaler un abus

  • titide
    11 juin09:23

    il vaut mieux se rapprocher de la Russie et s'éloigner des américains qui ne pensent qu'à détruire leur concurrent européen.

    Signaler un abus

  • titide
    11 juin09:20

    depuis que la pologne est dans l'Europe elle roule pour les américains tout en profitant des subventions europeennes.C'est pour çà qu'il faut dissoudre l'Europe actuelle et repartir à seulement 6 et supprimer des suceurs de subventions!!

    Signaler un abus

  • rougegre
    11 juin06:07

    Un accord commercial a été signé, honorons le tout simplement .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer