1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Poursuite de l'offensive saoudienne au Yémen
Reuters27/03/2015 à 09:42

(Actualisé avec frappes sur la capitale, Sanaa) DUBAI, 27 mars (Reuters) - L'offensive aérienne déclenchée jeudi par l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites au Yémen s'est poursuivie vendredi avec de nouvelles frappes signalées au lever du jour à Sanaa, la capitale, et dans le nord du pays, la région dont sont originaires les miliciens chiites houthis. A Sanaa, que la milice chiite contrôle depuis le mois de septembre, des avions ont tiré à proximité du complexe présidentiel et d'un site militaire de stockage de missiles, rapportent des habitants. D'autres frappes ont visé des installations militaires au sud de la capitale où sont établis des éléments de l'armée restés fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, allié de circonstance des Houthis. (voir ID:nL6N0WS5UY ) D'après des sources tribales, des raids ont également visé deux secteurs de la province de Saada, le fief des Houthis dans le nord du pays. Dans le district de Kataf al Bokaa, un marché a été touché, ajoute-t-on de même source, faisant une quinzaine de victimes, morts ou blessés. Pour l'heure, l'Arabie saoudite, qui aurait mobilisé jusqu'à 150.000 hommes selon la chaîne de télévision Al Arabiya, dit ne pas avoir le projet d'une intervention terrestre mais ne l'exclut pas si nécessaire. "A ce stade, il n'y a pas de projet d'engagement des forces terrestres mais si la nécessité s'en fait sentir, les forces terrestres saoudiennes et celles de ses amis sont prêtes et repousseront toute agression", a déclaré jeudi soir le général Ahmed Asseri, porte-parole des opérations militaires. (voir ID:nL6N0WS6E0 ) Les Houthis étaient sur le point de prendre Aden, le grand port du sud, quand Ryad est passé à l'offensive. L'Iran chiite, accusé de soutenir les rebelles, a exigé pour sa part "une cessation immédiate de toutes les agressions militaires et frappes aériennes contre le Yémen et son peuple". RENVOI Pour une carte du Yémen: http://link.reuters.com/xaj44w Pour un ECLAIRAGE sur les enjeux du conflit: ID:nL6N0WS3AN (Mohammed Ghobari et Maha El Dahan; Henri-Pierre André pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer