1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pourquoi la science se déchire sur l'affaire Jeanne Calment
Le Parisien24/01/2019 à 21:52

Pourquoi la science se déchire sur l'affaire Jeanne Calment

En langage diplomatique, on dira que la réunion a été constructive et que le communiqué final reflète la diversité des opinions des participants. Mais de l'aveu de chercheurs présents autour de la table, ça a été « plutôt tendu ». Mercredi, l'Institut national d'études démographiques (Ined) a accueilli des scientifiques, experts du grand âge. L'ordre du jour, encore inconcevable il y a un mois ? « Faut-il remettre en cause le record de longévité de Jeanne Calment sur la base des 17 points avancés par les chercheurs russes ? »Si vous avez raté un épisode, l'affaire a éclaté le mois dernier. Popularisée par les réseaux sociaux, une théorie se répand entre deux photos de préparatifs du réveillon du 31. Jeanne Calment, seule personne dans l'histoire de l'humanité à avoir atteint les 122 ans, serait une faussaire. La thèse, avancée par deux chercheurs russes, affirme que sa fille Yvonne aurait dissimulé la mort de sa mère dans les années 1930 et aurait endossé son identité. La motivation est financière : il s'agit d'éviter de payer une taxe liée à l'héritage de cette bourgeoise d'Arles (Bouches-du-Rhône).Incroyable ? Jean-Marie Robine et Michel Allard, le chercheur et le médecin qui ont homologué le record de la doyenne de l'humanité, se démultiplient dans les médias pour répondre aux arguments des Russes. Les invraisemblances dans le récit de Jeanne Calment ? Classique pour une personne âgée, répondent-ils. Les ressemblances entre la jeune Yvonne et la vieille Jeanne ? Les Russes prennent les photos qui les arrangent, répètent les deux Français.«Oui, on a envisagé l'hypothèse d'une substitution»Mais l'histoire n'en reste pas au stade de la simple divagation d'internautes. Plusieurs chercheurs français, suisses et belges soulignent « les qualités » de l'étude et plaident pour une remise à plat de ce qui devient « l'affaire Calment ». Depuis près d'un mois, les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer