1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pourquoi la hausse de la prime d'activité vaut mieux que celle du smic
Le Point21/12/2018 à 09:20

L'Assemblée va examiner en séance, ce jeudi, les mesures annoncées par Emmanuel Macron pour booster le pouvoir d'achat. Avec le ralentissement anticipé de la hausse des prix l'année prochaine, celui-ci devrait progresser de 2 % au minimum en 2019. Du jamais-vu depuis dix ans. La principale de ces mesures de pouvoir d'achat, avec la défiscalisation et la suppression des cotisations salariales sur les heures supplémentaires ainsi que l'annulation de la hausse de la CSG, qui ne concernera plus que 30 % des retraités, consiste en l'augmentation de 100 euros net pour les salariés rémunérés au smic à partir du 5 février. En réalité, l'augmentation de la prime d'activité atteint seulement 90 euros net, et il faut ajouter la hausse légale du salaire minimum de 1,5 % pour dépasser les 100 euros net évoqués par Emmanuel Macron.

Mais, pour éviter d'alourdir le coût du travail, cette hausse se fera via l'augmentation de la prime d'activité, qui devait au départ être étalée jusqu'en 2021. De l'avis d'une source impliquée dans la gestion de l'économie française et européenne, « c'est l'une des mesures fiscales les plus intelligentes qui soient ». La prime d'activité, versée aux travailleurs modestes pour augmenter l'écart entre les revenus du travail et ceux perçus lorsqu'aucune activité n'est exercée, ne pèse pas sur les comptes des entreprises. Elle ne dégrade donc pas la compétitivité. « L'enjeu, c'est de ne pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • smartel8
    21 décembre10:31

    Certains millionnaires et milliardaires Ne seront pas taxés en 2018 . Les gains pour eux des centaines de milliers d'€ voir certainement plus .

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer