1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pourquoi « cette culture du non-respect des passages pour piétons à Paris » ?
Le Monde25/08/2019 à 06:00

Certains aménagements urbains incitent les conducteurs à ne pas respecter le code de la route, dénonce, dans une tribune au « Monde », l'ingénieur Miguel Caso Florez.

Tribune. Lors du sommet du Forum international du transport 2019 qui s'est tenu du 22 au 24 mai à Leipzig (Allemagne), Jean Todt, secrétaire général de la Fédération internationale de l'automobile, établie à Paris, déclarait être surpris par le respect des passages pour piétons de la part des automobilistes à Madrid, alors qu'à Paris il avait peur quand il traversait avec ses enfants.

Tous ceux qui auront fréquenté les deux villes auront fait le même constat : à Madrid, comme dans nombre de grandes villes européennes, les voitures s'arrêtent quand quelqu'un approche le passage pour piétons, alors qu'à Paris elles continuent souvent à circuler, et les piétons restent arrêtés au bord des passages.

Les automobilistes parisiens sont-ils plus inciviques que les automobilistes madrilènes ? La réponse est : pas toujours. Par exemple, à Paris, la plupart des voitures freinent au feu orange, alors qu'à Madrid elles accélèrent à l'orange pour passer avant que le feu vire au rouge. En réalité, ce sont les aménagements urbains qui incitent à des conduites inappropriées et s'ancrent dans la culture de mobilité de la ville.

Règles de circulation nébuleuses Quels sont ces aménagements qui poussent les automobilistes parisiens au non-respect des passages pour piétons, et comment peut-on changer leurs mœurs ?

En premier lieu, sur les grands axes tels que le boulevard Saint-Germain ou l'avenue de la Grande-Armée, où les feux sont phasés pour permettre une circulation continue des voiture...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer