Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour Nicolas Sarkozy, la zone euro est la priorité, pas la Grèce

Reuters04/07/2015 à 15:43

NICOLAS SARKOZY JUGE QUE LA PRIORITÉ EST LA ZONE EURO, PAS LA GRÈCE

LA FERTE-IMBAULT, Loir-et-Cher (Reuters) - Quel que soit le résultat du référendum grec, dimanche, sur le plan de sauvetage financier de la Grèce, l'Union européenne devra se doter rapidement d’un gouvernement économique, a déclaré samedi l'ancien président français Nicolas Sarkozy.

Il était l'invité d’honneur, dans le Loir-et-Cher, de la Fête de la Violette, le rassemblement annuel de la Droite Forte, courant conservateur du parti Les Républicains (LR)

"Aujourd’hui, la question est moins de savoir comment sauver la Grèce que les 18 autres pays de la zone Euro", a-t-il déclaré devant environ 4.000 sympathisants et militants. 

"Quelle que soit la décision des Grecs, je demande que soit convoqué un sommet des chefs d’Etats de la zone euro sans tarder et que nous décidions à 18 ou 19 de tirer les conséquences de tout ce qu'il s’est passé depuis la création de la monnaie unique", a-t-il poursuivi.

"Il faut un gouvernement économique à l’Europe (...) pour poser les conditions d’une harmonisation de nos politiques économiques. Ça doit être fait vite et sur la base d’un axe franco-allemand indestructible."

Nicolas Sarkozy a fustigé le gouvernement grec d’Alexis Tsipras, qui a appelé les Grecs à voter "non" au plan "argent frais contre réformes" proposé par les créanciers d'Athènes. 

"Avec Mme (Angela) Merkel, nous avons tout fait pour que la Grèce ne sombre pas", a-t-il dit, en se référant à la première crise de la dette grecque, dans les années 2010-2012.

"Mais il y a eu un fait nouveau (...) c’est que la Grèce s’est dotée d’un premier ministre qui ne partage aucune de nos valeurs", a-t-il poursuivi. "Un homme qui dit aux créanciers qu’il a peu à faire de ce qu’ils pensent."

L’ancien président de la République a regretté qu’il n’existe à Athènes ni un "plan A, ni un plan B".

"Mais moi je veux dire au premier ministre grec, prenez garde monsieur, parce que les créanciers, ce sont les contribuables français et européens", a-t-il lancé. "Vous n’avez pas le droit de les insulter et vous n’avez pas le droit de fuir les responsabilités qui sont les vôtres."

Nicolas Sarkozy est également revenu sur la politique intérieure française et a évoqué les conditions, selon lui, d’une victoire de son parti lors de l'élection présidentielle de 2017.

"La seule chance de l’alternance, c’est nous", a dit le président de LR, dont le principal concurrent, pour représenter la droite à la présidentielle, est le maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui a été son ministre.

"Il va falloir se serrer les coudes. Il va falloir mettre de côté les concurrences, les divergences, parce que mon ambition, c’est qu’il n’y ait qu’un seul candidat à la présidentielle au nom de la droite républicaine et du centre. Un, pas deux."

Il a assuré n’avoir, pour sa part, "aucun adversaire" dans sa famille politique.

(Mourad Guichard, édité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.