Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pour l'OCDE, la France ne va pas assez loin sur les retraites

Reuters 01/12/2015 à 12:48

L'OCDE INVITE LA FRANCE À RÉFORMER DAVANTAGE SES SYSTÈMES DE RETRAITE

PARIS (Reuters) - La France a fait des efforts très nets pour améliorer la situation de ses systèmes de retraite mais leur équilibre de long terme repose sur des prévisions trop optimistes et de nouvelles mesures seront nécessaires, estime l'OCDE.

Dans son Panorama sur les pensions publié mardi, l'organisation souligne également la complexité du système français qui le rend peu lisible pour les assurés ainsi que son atomisation entre privé, public et régimes spéciaux.

Elle juge nécessaire d'accélérer leur convergence pour en améliorer la transparence et faciliter la gestion globale.

Pour l'OCDE, les réformes menées ces vingt dernières années en France, qui ont culminé avec le relèvement à 62 ans de l'âge de départ en retraite en 2011, ont amélioré la situation financière du système.

Mais à 14,4% du produit intérieur brut, contre une moyenne de 10,3% dans la zone OCDE, les dépenses publiques de retraite restent élevées dans l'Hexagone.

Si les taux d'emploi après 50 ans ont fortement augmenté du fait des réformes engagées, la France est aujourd'hui le pays de l'OCDE où les hommes et les femmes ont la plus longue période à la retraite, environ cinq ans de plus que la moyenne.

Et elle est un des quatre pays où, dans la législation actuelle, l'âge légal de la retraite sera inférieur à 64 ans à l'horizon du milieu des années 2050.

"La France réforme ses retraites, à la limite presque trop, car elle ne va jamais assez loin", estime Hervé Boulhol, économiste à l'OCDE.

Pour lui, les projections du Conseil d'orientation des retraites, qui alimentent les réformes en France, reposent sur des hypothèses trop optimistes ce qui nécessitera à terme d'autres mesures.

Il souligne aussi que les réformes passées ont abouti à baisse assez importante du taux de remplacement des salaires par les pensions, ce qui fait que la France dispose de moins de marge de manœuvre sur ce levier pour améliorer les comptes du système, ce qui devrait la pousser à agir sur l'âge de départ.

L'économiste juge encore que le nouvel accord intervenu cette année sur les retraites complémentaires, s'il va dans le bon sens, accroît encore la complexité du système en fixant un nouveau seuil, 63 ans, pour toucher une pension à taux plein là où il reste à 62 ans, voire moins, dans les autres systèmes.

"La complexité globale donne l’impression que d’autres groupes bénéficient peut-être de conditions avantageuses et entraîne des pertes d’efficience, notamment en restreignant la mobilité de la main-d’oeuvre en raison de règles de portabilité compliquées", conclut l'OCDE, pour qui "retarder l’âge effectif de départ en retraite et passer à un système universel" doivent être les priorités de l’action publique.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.