Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour Kofi Annan, la Syrie bascule dans un "conflit généralisé"

Reuters02/06/2012 à 20:24

Pour Kofi Annan, la Syrie bascule dans un "conflit généralisé"

par Regan Doherty

DOHA (Reuters) - L'émissaire de la communauté internationale Kofi Annan a reproché samedi au président syrien Bachar al Assad de ne pas appliquer le plan de paix et il a accusé l'armée syrienne de commettre des atrocités, de procéder à des arrestations arbitraires en dépit du tollé que cela soulève à l'étranger.

Lors d'une réunion de la Ligue arabe à Doha, au Qatar, Kofi Annan a dressé un sombre tableau de la situation en Syrie, 15 mois après le début des premières manifestations anti-Assad, à la mi-mars 2011.

Il a notamment admis que les efforts entrepris par les Nations unies pour faire tenir le cessez-le-feu avaient échoué et a déclaré que le spectre d'un conflit généralisé en Syrie grandissait de jour en jour, risquant de déborder sur toute la région.

Des affrontements entre partisans et opposants au président syrien Bachar al Assad ont fait sept morts et 30 blessés, samedi à Tripoli, ville portuaire du nord du Liban, selon un médecin militaire présent sur les lieux. Le bilan de samedi est le plus lourd qui ait été enregistré en plusieurs semaines d'escarmouches à Tripoli.

Annan, ancien secrétaire général de l'Onu et lauréat du prix Nobel de la paix, dit avoir déclaré à Assad, "en des termes très directs et francs", lorsqu'ils se sont entretenus mardi dernier à Damas, qu'il devait mettre en oeuvre la totalité des six points du plan de paix.

"Il doit prendre des mesures audacieuses et tangibles, tout de suite, pour changer d'attitude sur le plan militaire et honorer son engagement de retirer les armes lourdes et de cesser toute violence", a dit Annan.

CHAPITRE SEPT

"Ce qui importe, ce ne sont pas les mots qu'il emploie, mais les mesures qu'il prend - maintenant".

"Des centaines de milliers de Syriens sont déplacés, à l'intérieur de leur pays. Au même moment, les détentions arbitraires continuent, et, de plus, les accusations importantes d'atteintes aux droits de l'homme", a-t-il continué.

"Le spectre d'une guerre généralisée, avec une dimension confessionnelle alarmante, grandit de jour en jour", a prévenu Kofi Annan.

Bourhan Ghalioun, du Conseil national syrien (CNS, opposition), a déclaré pour sa part à la réunion de Doha que "En soutenant le régime et le maintien en place d'Assad, la Russie est devenue une partie du problème plutôt qu'une partie de la solution. Si elle coopère à la recherche d'une formule permettant le départ d'Assad, elle deviendra une composante de la solution".

Le Premier ministre du Qatar, le cheikh Hamad bin Djassim al Sani, qui soutient l'insurrection armée en lutte contre le régime Assad, a estimé que Kofi Annan devait fixer une limite à la durée de sa mission.

Il a également demandé à ce que le Conseil de sécurité des Nations unies place le plan de paix d'Annan sous le régime du chapitre 7 de la charte de l'Onu, mesure qui pourrait autoriser un recours à la force.

"Nous souhaitons que le Conseil de sécurité place le plan en six points (de Kofi Annan) sous le chapitre 7. Nous, au sein de la communauté internationale, ne pouvons accepter que la situation perdure en l'état", a-t-il dit.

Eric Faye pour le service français


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.