1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pour contraindre Ryanair à rembourser 500 000 €, l'aviation civile saisit... un Boeing 737
Le Parisien09/11/2018 à 18:19

Pour contraindre Ryanair à rembourser 500 000 €, l'aviation civile saisit... un Boeing 737

C'est ce qu'on appelle le couteau sous la gorge. Pour contraindre Ryanair à rembourser un demi-million d'euros de subventions indues, l'Etat français a fait saisir sur le tarmac de l'aéroport de Bordeaux l'un de ses appareils à plus de 80 M€ prix catalogue.Le litige a été réglé quelques heures plus tard, la compagnie ayant accepté de rembourser le conseil départemental de la Charente. Selon France 3, un virement de presque 525 000 euros a été effectué au profit du département. L'avion immobilisé a ainsi pu redécoller ce vendredi, à 12h30.Le conflit porte sur 525 000 euros de subventions, que la compagnie aérienne à bas coûts avait perçus de la part du syndicat mixte des aéroports et du département de la Charente, dans le cadre de l'activité de la compagnie sur l'aéroport d'Angoulême de 2008 à 2009. La Commission européenne avait jugé ces aides illégales en juillet 2014, mais jamais l'administration n'a pu depuis récupérer les sommes indues. Après « plusieurs mises en demeure et tentatives de récupération qui ont échoué », dont la dernière datait du 27 mai, l'administration a donc opté pour cette « mesure prise en dernier recours ».149 passagers transférés sur un autre volLa direction générale de l'Aviation civile a donc fait saisir jeudi un appareil de la compagnie irlandaise à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac (Gironde), juste avant le décollage. L'ordonnance a été notifiée au commandant de bord par un représentant de la préfecture accompagné d'un huissier. Ils étaient escortés par des membres de la gendarmerie des transports aériens. Les 149 passagers qui étaient à bord ont été transférés sur un autre vol, avec cinq heures de retard.Sans surprise, Ryanair s'était engagé à rembourser « dans la journée », avait indiqué plus tôt dans la journée Didier Villat, président du syndicat mixte des aéroports de Charente. Et pour cause, l'avion n'a pu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer