Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pour Bill Gross (Janus), la "monnaie hélicoptère" arrive

Reuters04/05/2016 à 17:45
 (Bien lire "déflation" au lieu d'"inflation" au §9) 
    NEW YORK, 4 mai (Reuters) - La prochaine initiative 
importante en matière de politique monétaire et budgétaire 
devrait inclure la distribution directe d'argent pour relancer 
la croissance américaine et éviter une récession, écrit Bill 
Gross, gérant de portefeuille pour le fonds Janus Capital Group 
 JNS.N .     
    Il se peut que cette reprise du concept de "monnaie 
hélicoptère" récemment évoqué en Europe soit partiellement une 
boutade, mais dans son dernier rapport sur l'investissement 
publié mercredi, il estime néanmoins que la Réserve fédérale et 
le Trésor américain devraient s'engager dans une nouvelle phase 
d'assouplissement quantitatif ("quantitative easing" ou QE) qui 
consiste à injecter des milliers de milliards de dollars de 
liquidités dans l'économie via le rachat d'obligations d'Etat. 
    "Larguez l'argent des hélicoptères", écrit Bill Gross, qui 
gère 1,3 milliard de dollars (1,13 milliard d'euros) de son 
fonds obligataire Janus Global Unconstrained Bond. 
    "Il y a certes une fin abrupte au vol d'un hélicoptère mais 
la seule alternative est la mise en oeuvre de plans d'austérité 
en urgence et une récession prolongée. J'imagine que les 
dirigeants politiques et les banquiers centraux choisiront de 
voler plutôt que de mourir." 
    La "monnaie hélicoptère" fait référence à une idée 
popularisée par l'économiste américain Milton Friedman en 1969 
selon laquelle jeter purement et simplement de l'argent aux 
populations depuis des hélicoptères était une manière sure de 
relancer l'économie et de lutter contre la déflation.     
    Bill Gross pense que les programmes de QE des banques 
centrales reviendront à créer de la monnaie hélicoptère 
"peut-être même aux Etats-Unis dans un an et quelque".       
    Il a ajouté que les taux d'intérêt devraient rester bas 
pendant un certain temps, que le prix des actifs va continuer à 
monter artificiellement et qu'à un moment ou un autre, la 
politique monétaire va créer de l'inflation et les marchés 
seront fragilisés. Il a également estimé que les investisseurs 
devraient se contenter de rendements inférieurs à 5%. 
 
 (Jennifer Ablan, Juliette Rouillon pour le service français, 
édité par Véronique Tison) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.