Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pour 73% des Français, Le Pen ne ferait pas une bonne présidente

Reuters07/03/2018 à 10:48

POUR 73% DES FRANÇAIS, LE PEN NE FERAIT PAS UNE BONNE PRÉSIDENTE

PARIS (Reuters) - Les Français estiment à 73% que Marine Le Pen ne ferait pas une bonne présidente de la République et se disent à 70% en désaccord avec les idées du Front national, le parti qu'elle dirige, selon un sondage Kantar-Sofres-Onepoint pour LCP, Public Sénat, Le Monde et franceinfo diffusé mercredi.

Le FN tient les 10 et 11 mars à Lille un congrès "refondateur" au cours duquel Marine Le Pen proposera de rebaptiser le mouvement d'extrême droite cofondé par son père Jean-Marie Le Pen.

A la question de savoir si la dirigeante du FN ferait une bonne présidente de la République, 73% répondent par la négative (11% ne se prononcent pas). Ils estiment à 59% (11% sans opinion) qu'elle n'est pas capable de rassembler au-delà de son camp et à 50% (10% sans opinion) qu'elle comprend les problèmes quotidiens des Français.

Les personnes interrogées sont 53% à penser que le Front national n'accédera pas au pouvoir en France, contre 40% qui pensent le contraire. Sept pour cent se disent sans opinion.

Elles se déclarent à 70% en désaccord avec les idées du Front national (contre 62% en février 2017), contre 24% qui se disent d'accord avec elles (contre 33% en février 2017). Six pour cent se disent sans opinion.

Au total, 30% des personnes interrogées sont opposées à un changement de nom du FN, tandis que 23% s'y disent favorables; 47% ne se prononcent pas.

A l'échelle des sympathisants du Front national, un changement de nom est plébiscité par 59% d'entre eux, contre 27% qui s'y disent opposés. Quatorze pour cent ne se prononcent pas.

L'enquête a été réalisée du 22 au 26 février auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

91 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • manu331
    08 mars10:25

    "50 ans que vous etes aux portes du pouvoir". Désolé pour toi, je ne suis pas dans une secte comme la leb06 et militant d'aucun parti. Je défend juste le vote que je semble le plus utile pour mon pays, c'est mon droit et c'est à dire surtout pas la gauche ou la bien pensance qui comme on le voit depuis 50 ans, fait des dégâts partout et laisse la france dans un état qui frôle le tiers monde (d'ailleurs on se croit parfois dans le tiers monde). C'est vos résultats et votre médiocrité !

    Signaler un abus

  • manu331
    08 mars10:21

    "faut vraiment consulter ma grande" dit un type qui pensait qu'hollande était un grand président, qu'il allait se représenter et être réélu haut la main avec ses 14% de popularité :-))) aie aie aie, quelle argumentation misérable pour ce leader des médiocres. En même temps, il défend son ami de la cgt et du pcf, c'est normal pour un type qui adore macron :-)))

    Signaler un abus

  • sr48800
    08 mars09:57

    "Ces enfants de la pensée, à la réflexion médiocre et minuscule ne comprennent pas que fn ou pas, cela ne changera rien, les votants sont là et passeront à un autre parti."Et oui ils vont bientôt le comprendre et cela dans tous les pays d'Europe!

    Signaler un abus

  • MA5917
    08 mars09:48

    Les élections européennes approchent. Feu à volonté, le bourrage de crane commence. Le"Diable" est à notre porte! Premier parti de France, certains ont la peur au ventre de perdre leur place, n'en déplaise à certains français, mais les migrants ne sont pas éphémères, ils sont bien là et avec la prise en compte du ramadan (si cela est vrai d'après ce qui se dit),dans la future Constitution voulue par Jupiter, les sondages donneront 99% au lieu des 73. Après ça, bonne journée à toutes et à tous.

    Signaler un abus

  • alphalog
    08 mars09:04

    manu331 50 ans que vous etes "aux portes du pouvoir" quand meme :) bonne prochaine defaite

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.