Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

PORTRAIT-Grèce-Avec Tsakalotos, la forme change, pas le fond

Reuters06/07/2015 à 20:49

par Lefteris Karagiannopoulos ATHENES, 6 juillet (Reuters) - Euclide Tsakalotos, universitaire au tempérament posé devenu lundi le nouveau ministre des Finances de la Grèce, a des manières qui tranchent avec celle de son bouillant prédécesseur Yanis Varoufakis. Mais, si les créanciers de la Grèce pensent que ce dernier, qui fut déjà l'un des négociateurs aux avant-postes des discussions marathon sur la dette hellène, sera plus accommodant sur le fond, ils risquent d'être déçus. Tsakalotos est bien parti au contraire pour enfoncer le clou en remettant plus que jamais sur la table la question d'un allègement de la dette grecque, pomme de discorde fondamentale entre la Grèce et ses créanciers. Il passe pour être un économiste attaché à l'idée européenne mais pas à ses principes capitalistes. A l'instar de Varoufakis, Tsakalotos diagnostique dans l'Europe une carence démocratique et estime que les politiques d'austérité mal conçues imposées par le noyau dur de la zone euro ont sans nécessité appauvri la Grèce et d'autres pays de la région dits périphériques. "L'union monétaire européenne a créé une fracture entre le coeur et la périphérie et les relations entre les deux sont hiérarchiques et discriminatoires", écrivait-il dans un article publié par le site de l'Alliance for Workers' Liberty, une formation socialiste britannique. Né à Rotterdam, Tsakalotos a étudié à la prestigieuse Saint Paul's School de Londres et à l'université d'Oxford avant d'enseigner à l'université de Kent puis à la faculté d'économie d'Athènes. Tsakalotos, qui parle le grec avec un accent britannique et dont les apparitions publiques sont rares, a été à la pointe du combat voici près de dix ans pour faire barrage à un projet de réforme du système éducatif grec. C'est à cette occasion qu'il a rejoint le syndicat des enseignants et s'est rapproché du parti de gauche radical Syriza, dont la popularité ne cessait de croître sur fond de crise économique. Il fut élu au Parlement en mai 2012 et réélu en janvier dernier, lorsque Syriza accéda au pouvoir et qu'Alexis Tsipras devint Premier ministre. Tsakalotos a poussé Tsipras à rechercher l'appui d'autres formations de gauche européennes, comme Podemos en Espagne et le Sinn Fein en Irlande. Pour cet économiste de 55 ans, alléger la grecque dette peut se faire de bien des façons. Dans un entretien accordé à Reuters, il proposait par exemple que le Mécanisme de stabilité européen (MES), l'organe de renflouement de la zone euro, reprenne les emprunts d'Etat grecs détenus par la Banque centrale européenne (BCE), un procédé qui, selon lui, serait neutre sur la dette. "Les solutions techniques pour ce faire ne manquent pas", avait-il dit. "Si on fait preuve d'un peu de bonne volonté, je vois bien là tout de suite 10 à 15 solutions; s'il n'y a pas de bonne volonté politique, alors pour chaque solution je peux imaginer un inconvénient". Pour ceux qui le connaissent, Tsakalotos est doté de solides qualités de négociateur, qui ne seront pas de trop lorsque la Grèce reprendra langue avec ses créanciers. "C'est la personne idéale pour aider le gouvernement grec à sortir de l'impasse et à passer un accord avec les créanciers internationaux. Il est modeste, calme et il sait écouter", affirme Panicos Demetriades, qui siégea au Conseil des gouverneurs de la BCE et connut Tasakalotos en Grande-Bretagne. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.