1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Popularité : Hollande au plus bas, Valls démarre en fanfare
Le Parisien13/04/2014 à 02:43

Popularité : Hollande au plus bas, Valls démarre en fanfare

La cote de popularité de François Hollande a chuté de cinq points en avril, à 18%, le plus bas niveau jamais atteint depuis deux ans, tandis que celle de Manuel Valls, tout nouveau Premier ministre, s'affiche à 58%, selon le baromètre mensuel Ifop pour le «Journal du dimanche».

Président le plus impopulaire de la Ve République, François Hollande n'était jamais tombé si bas, ses derniers plus mauvais scores étant les 20% enregistrés en novembre 2013 puis de nouveau en février 2014. Le mois dernier, sa cote de popularité s'était légèrement redressée à 23%, toujours selon ce baromètre.

Quant à Manuel Valls, testé pour la première fois en sa qualité de Premier ministre, ses 58% font de lui le chef de gouvernement le plus populaire en début de mandat (en prenant en compte les scores à leurs débuts des «deuxièmes» chefs de gouvernement d'un mandat présidentiel). A titre de comparaison, Dominique de Villepin en juin 2005 enregistrait un indice de popularité de 44%, et Laurent Fabius de 29% en août 1984. Celui-ci venait alors de succéder au premier Premier ministre de François Mitterrand, Pierre Mauroy.

40 points d'écart entre Hollande et Valls, du jamais vu

Surtout, relève l'Ifop, un tel écart de 40 points entre les cotes de popularité du président de la République et du Premier ministre n'a jamais été vu depuis 1958 (hors cohabitations). Le plus important jusqu'alors était le différentiel de 21 points enregistré entre Nicolas Sarkozy (37%) et François Fillon (58%) en mars 2008.

Dans le détail, 2% des sondés se disent «très satisfaits» de François Hollande comme président de la République (chiffre inchangé par rapport à mars), et 16% «plutôt satisfaits» (-5), tandis que 44% se disent «plutôt mécontents» (+6) et 38% «très mécontents» (idem).

Quant au Premier ministre, quelques jours après son installation à Matignon le 1er avril, 5% se disent «très satisfaits», 53% «plutôt ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • JOG58
    14 avril14:24

    pour peu de temps même en faisant de la comm et rien de concret.(comme tout le reste de ses sbires du gouvernement)

    Signaler un abus

  • frk987
    13 avril09:09

    Avec une équipe de branquignoles comme il y a dans les ministères, je ne vois vraiment pas ce que Manolo pourrait faire. Faut dire qu'accepter ce poste en acceptant cette brassée de nazes....faut vraiment pas être d'aplomb.

    Signaler un abus

  • M4189758
    13 avril08:03

    JPi - La formation du gouvernement n'est pas à la hauteur des discours de Mr Hollande et de Mr Valls. Juste assez bien fait pour empêcher le 1er ministre de fonctionner comme il l'entend. D'ou popularité en baisse.

    Signaler un abus

  • Pienegro
    13 avril01:09

    Il va avoir les boules le Flam by.il risque de nous faire ne crise de jalousie.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer