1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Police/gendarmerie-La Cour des comptes pour améliorer la gestion

Reuters20/04/2015 à 12:16

PARIS, 20 avril (Reuters) - La Cour des comptes recommande d'améliorer la gestion des ressources humaines dans la police et la gendarmerie, de clarifier les rôles et les missions dans la police et de mieux contrôler les décharges d'activité accordées aux représentants syndicaux. Dans un référé adressé au ministre de l'Intérieur et rendu public lundi, elle estime que "les réformes coûteuses" mises en oeuvre de 2004 à 2012 pour accélérer le déroulement de carrières des policiers et des gendarmes ont manqué d'une vision stratégique et déséquilibré la structure de ces corps. "Par ailleurs, les facilités de service accordées aux représentants des organisations syndicales dans la police nationale ne sont pas suffisamment contrôlées", poursuit-elle. Elle recommande notamment de ralentir l'avancement pour "remédier à l'engorgement au sommet", de clarifier "le rôle et les missions de chaque corps et de chaque grade de la police" et d'allonger la durée des temps de commandement d'unités opérationnelles des officiers de gendarmerie. Elle prône en outre de "renforcer le contrôle des facilités de service (décharges d'activité et autorisations d'absence) attribuées aux organisations syndicales de la police nationale". La Cour souligne que les réformes portant sur les carrières ont généré un coût annuel supplémentaire d'environ 503 millions d'euros dans la police et 169 millions dans la gendarmerie. Elle ajoute que dans la police, "les missions respectives des corps et grades ne sont pas précisément définies et hiérarchisées" et que "la nomenclature des postes d'officiers n'a pas été construite prioritairement en réponse aux besoins opérationnels mais pour offrir des perspectives de carrière". Selon elle, les pyramides des corps sont déséquilibrées avec un haut des pyramides "engorgé", tandis que le ralentissement considérable des avancements depuis 2012 suscite la frustration de ceux qui ne peuvent profiter de ces promotions rapides. La Cour évalue à plus de 54 millions d'euros en 2012 les moyens alloués aux organisations syndicales de la police, dont environ 47 millions de dépenses de personnel. "Ces seules dépenses représentent 200.000 jours, soit l'équivalent de 1.000 emplois à plein temps", souligne-t-elle. Elle remarque que "certains représentants syndicaux cumulent suffisamment de jours de décharge et d'autorisations d'absence pour n'avoir à effectuer aucune présence dans leur service", citant 611 agents concernés en 2013. Pour le référé : https://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/La-gestion-des-carrieres-dans-la-police-et-la-gendarmerie-nationales (Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3182284
    20 avril17:50

    La cour des comptes sans pouvoir coercitif, c'est juste une dépense de plus, du masochisme qui éclaire le gaspillage sans le résoudre.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.