Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Platini démissionne de l'UEFA après la confirmation de sa suspension

Reuters09/05/2016 à 12:50
    * La suspension ramenée de six à quatre ans 
    * Mais sa sanction pas levée avant l'Euro 
    * L'ancien joueur parle de "profonde injustice" 
 
 (Actualisé avec démission de l'UEFA, réactions) 
    LAUSANNE/PARIS, 9 mai (Reuters) - Le Tribunal arbitral du 
sport (TAS) a confirmé lundi le principe d'une suspension de 
plusieurs années de Michel Platini, qui a annoncé peu après sa 
démission de la présidence de l'UEFA, plus haute instance du 
football européen. 
    Accusé d'avoir reçu un versement indu de la Fifa, l'ancien 
capitaine des Bleus espérait une levée des sanctions avant le 
coup d'envoi de l'Euro 2016 en France, dans un mois, mais le TAS 
a seulement ramené sa suspension de six à quatre ans. 
    L'amende qui lui est infligée, en plus de cette interdiction 
d'exercer toute activité liée au football, a par ailleurs été 
réduite de 80.000 à 60.000 francs suisses. 
    "Je prends acte de la décision de ce jour du Tribunal 
arbitral du sport mais je la vis comme une profonde injustice", 
a réagi le triple Ballon d'or dans un communiqué. 
    "Je démissionne de mes fonctions de président de l'UEFA afin 
de poursuivre mon combat devant les tribunaux suisses pour 
prouver ma probité dans ce dossier", a ajouté Michel Platini, 
arrivé en 2007 à la tête de l'Union européenne du football.   
    Lui-même et l'ex-président de la Fifa, Sepp Blatter, ont été 
suspendus en décembre dernier par la commission d'éthique de la 
fédération internationale dans le cadre de l'enquête sur le 
versement au Français de deux millions de francs suisses (1,8 
million d'euros) en février 2011 pour une mission effectuée 
entre 1998 et 2002.  
    Il a une première fois écopé d'une suspension de huit ans, 
ramenée en appel à six ans. 
     
    "TRÈS TRISTE" 
    Tout en reconnaissant l'existence d'un contrat de travail 
valable liant Michel Platini à la Fédération internationale du 
Football, le TAS dit être arrivé à la conclusion que Michel 
Platini avait "avait obtenu un avantage indu". 
    "La formation arbitrale n'a (...) pas été convaincue de la 
légitimité de ce versement (...) intervenu plus de 8 ans après 
la cessation des rapports de travail, ne reposant sur aucun 
document établi à l'époque des relations contractuelles et ne 
correspondant pas à la part du salaire prétendument impayée", 
peut-on lire dans un communiqué de la cour. 
    Le TAS justifie par ailleurs la sévérité de la sanction par 
les "fonctions supérieures exercées par Michel Platini", 
"l'absence de repentir et l'impact qu'a eu cette affaire sur la 
réputation de la FIFA". 
    Cette affaire est venue le rattraper en septembre 2015, 
alors qu'il briguait la succession de Sepp Blatter, dont le 
mandat à la présidence de la Fifa a été entaché par des 
révélations d'affaires de corruptions. 
    Elle a par la même occasion interrompu la troisième carrière 
de Michel Platini, ancien milieu de terrain de Saint-Etienne et 
de la Juventus, devenu sélectionneur des Bleus à la fin des 
années 1980 et au début des années 1990.       
    Interrogé par BFM TV, le président de la Fédération 
française de football (FFF), Noël le Graët, s'est dit "très 
triste" que l'ex-joueur ne puisse pas participer à 
l'organisation de l'Euro 2016, du 10 juin au 10 juillet. 
    Dans un communiqué, la FFF a "salué le travail accompli par 
Michel Platini et la qualité d'un homme qui a toujours oeuvré 
dans l'intérêt du football", tout en "respect(ant)" la décision 
du TAS.         
 
 (Nicolas Delame et Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.