Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Plainte d'une étudiante agressée en jupe: "condamnation absolue" du gouvernement de faits "très graves"
AFP23/09/2020 à 14:55

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'exprime le 23 septembre 2020 à Paris ( AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT )

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'exprime le 23 septembre 2020 à Paris ( AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT )

L'exécutif a fait part mercredi de sa "condamnation absolue" de faits "déclarés très graves", après la plainte déposée par une étudiante strasbourgeoise affirmant avoir été frappée et insultée par trois hommes parce qu'elle portait une jupe, a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

"Les faits déclarés sont très graves. En France on doit pouvoir sortir habillé dans la rue comme on veut (...) On ne peut pas accepter qu'aujourd'hui en France, une femme se sente en danger, soit harcelée, menacée ou frappée en raison de sa tenue", a-t-il ajouté, après le Conseil des ministres. 

La ministre déléguée à la citoyenneté Marlène Schiappa s'est déplacée mercredi matin à Strasbourg sur le sujet. La police avait annoncé mardi l'ouverture d'une enquête, après la plainte de cette jeune femme qui a "relaté une agression commise sur sa personne" vendredi près du centre-ville vers 14H00 "par trois individus qui lui reprochaient de porter une jupe".

"Il faut que la lumière soit faite sur ce sujet-là, que les coupables soient fermement sanctionnés", a réclamé Gabriel Attal. "Le combat n'est pas fini, nous avons eu raison de mettre en place la verbalisation contre le harcèlement de rue". 

"Tout le monde se retrouve autour de la condamnation absolue de ces faits et nous serons toujours du côté des femmes pour faire cesser ces agissements qui n'ont pas leur place dans la République", a-t-il conclu sur le sujet.

La jeune femme, une étudiante strasbourgeoise de 22 ans prénommée Élisabeth, avait détaillé son agression sur France Bleu Alsace.

Elle rentrait chez elle à pied lorsqu'elle a croisé trois jeunes hommes : l'un d'eux "me dit +regardez cette pute en jupe+", explique-t-elle dans une vidéo diffusée mardi sur le site de la radio et dans laquelle on distingue clairement son œil droit tuméfié.

Élisabeth lâche un "pardon?" mais s'entend aussitôt répondre : "tu te tais salope et tu baisses les yeux".

Deux de ses agresseurs lui empoignent alors chacun un bras tandis que le troisième lui assène un coup de poing en plein visage, avant que le trio ne prenne la fuite, selon la jeune femme.

Selon elle, une quinzaine de témoins ont assisté à la scène mais aucun ne l'a aidée ni appelé les secours.

Élisabeth a posté sur les réseaux sociaux des photos de son visage après l'agression, suscitant de très nombreuses réactions indignées.

adc/cs/dch

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • OSS119
    24 septembre11:38

    A force de fermer les yeux sur la montée du salafisme... Et on n'en est qu'au début de ce fléau pire que le réchauffement climatique

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer