Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Piégée par un humoriste, Morano provoque un tollé sur le FN

Reuters15/06/2012 à 23:59

Piégée par un humoriste, Morano provoque un tollé sur le FN

PARIS (Reuters) - Piégée par un humoriste se faisant passer pour Louis Aliot, le numéro deux du Front national, l'ex-ministre UMP Nadine Morano a reconnu "beaucoup de talent à Marine Le Pen" et provoqué un tollé, y compris dans son propre camp.

L'ancien Premier ministre François Fillon, qui était venu à Toul mercredi lui manifester son soutien, a estimé vendredi sur son compte Twitter que "Nadine Morano aurait dû raccrocher tout de suite car on ne parle pas aux dirigeants du FN".

L'intéressée a répliqué sèchement à François Fillon sur Twitter : "François Fillon devrait dénoncer le délit pénal d'un Dahan militant socialiste pour le reste je suis une responsable politique libre".

Le Premier ministre socialiste, Jean-Marc Ayrault, a pour sa part condamné plus largement "les discours de Tartuffe et d'hypocrites" de l'UMP à l'égard du Front national, à deux jours du second tour des législatives.

Dénonçant sur plusieurs médias un "montage" et une "opération politique", l'ancienne ministre de l'Apprentissage de Nicolas Sarkozy s'est d'abord défendue en dénonçant une "opération politique".

Elle a annoncé son intention de porter plainte contre l'humoriste Gérald Dahan, qui est à ses yeux un "militant socialiste" et avait annoncé publiquement en mars qu'il voterait François Hollande à la présidentielle.

Le canular diffusé vendredi sur l'antenne de Sud Radio intervient au moment où les appels du pied de Nadine Morano - en ballottage difficile dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle - en direction des électeurs du FN font polémique.

Nadine Morano a trouvé un soutien auprès du rival de François Fillon pour la présidence de l'UMP, Jean-François Copé, qui a souhaité "qu'on fiche la paix à nos candidats qui se battent comme des chiens".

"Si j'ai bien compris, le texte a été redécoupé et tronqué. De toute façon, je la soutiens totalement", a dit le secrétaire général du parti à des journalistes.

L'ancien ministre UMP de l'Intérieur Claude Guéant a défendu lui aussi son ex-collègue sur RTL : "Ce que je retiens des déclarations de Nadine Morano, c'est qu'elle a indiqué qu'elle comprenait les électeurs du FN. L'objectif à terme c'est tout simplement d'enlever aux électeurs du FN les raisons qu'ils ont eues de voter pour le FN".

"LE VERROU EST EN TRAIN DE SAUTER"

Marine Le Pen estime que le "mur anti-FN" a implosé à la veille du second tour des législatives et les socialistes dénoncent le jeu trouble, selon eux, de l'UMP avec l'extrême droite.

L'UMP s'est prononcée pour le second tour, comme lors des cantonales de 2011, pour la stratégie du "ni ni" - ni FN, ni front républicain -, c'est-à-dire ni soutien à la gauche, ni soutien à l'extrême droite.

Selon le vrai Louis Aliot, ce que montre ce canular téléphonique, "c'est que sous la pression du peuple, l'UMP est en train d'abandonner petit à petit cette stratégie absurde du cordon sanitaire".

"Le verrou est en train de sauter. Il faut que les Français poussent encore un peu pour qu'il explose", affirme-t-il au jdd.fr.

Dans l'extrait mis en ligne vendredi sur le site de Sud Radio, Gérald Dahan imite la voix de Louis Aliot, compagnon de Marine Le Pen, et la conversation s'engage cordialement.

"Je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent", dit ainsi Nadine Morano, tandis que le faux Louis Aliot évoque des "intérêts communs" dans la campagne des législatives.

Prié de dire si, dans une autre position que la sienne, elle aurait fait le nécessaire pour qu'un candidat UMP se retire dans une triangulaire du Vaucluse, elle répond "Oui, bien sûr !"

L'ex-ministre esquive la question "je me demande pourquoi vous n'êtes pas au Front national", mais s'enflamme contre les socialistes.

"Ils vont nous foutre la France dans une merde comme jamais. Parce que la droite et la gauche, c'est pas pareil ! Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers vous vous rendez compte ? J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi !"

Pour conclure, Nadine Morano propose à Louis Aliot de le rappeler, n'étant pas fermée à un dialogue.

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a qualifié l'entretien de "terrifiant", en marge d'un déplacement à Nancy.

"Les dirigeants de l'UMP ont joué sur les mots, ils ont fait semblant de critiquer le Front national, mais en pratiquant le 'ni ni', ils se sont reniés", a dit pour sa part Jean-Marc Ayrault lors d'un déplacement en Loire-Atlantique.

Gérard Bon, Sophie Louet et Yann Le Guernigou

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.