1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pic de violences en Syrie, tension maximale entre la coalition et Bachar al-Assad

Le Parisien08/02/2018 à 21:04

Pic de violences en Syrie, tension maximale entre la coalition et Bachar al-Assad

Sept ans après le début de la guerre en Syrie, l'idée-même d'une résolution du conflit ne semble avoir jamais été aussi inconcevable. Depuis le début du mois de février, les affrontements redoublent dans ce bourbier, marqué par une multiplicité de protagonistes et de fronts.Jeudi soir, Etats-Unis et pouvoir syrien se sont renvoyés la responsabilité des dernières 48 heures de violences meurtrières empreintes d'une rare intensité. Les attaques aériennes et chimiques contre les civils de plusieurs régions syriennes « doivent cesser immédiatement », a lancé le département d'Etat américain, mettant en cause Damas mais aussi son allié russe.Dans le viseur de Washington notamment, les frappes sur la province d'Idleb mais aussi et surtout le chaos en cours dans la Ghouta orientale. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 220 civils ont été tués et des centaines blessés dans les raids aériens intensifs menés depuis lundi par le régime de Damas contre cette enclave rebelle assiégée. Dans l'enfer de la Ghouta, sous les bombes du régime syrien « Il s'agit des quatre pires journées qu'ait connues la Ghouta orientale » depuis le début de la guerre en 2011, a déclaré à l'AFP Hamza, un médecin qui traitait des blessés dans une clinique d'Arbine. « La Ghouta n'a jamais été la cible de bombardements aussi intensifs ». Il a décrit des enfants en état de choc transportés à la clinique et qui, malgré leurs blessures, ne pleuraient même pas. Selon l'agence officielle Sana, deux civils ont péri à Damas dans des tirs d'obus, dans une apparente riposte des rebelles.Le Conseil de sécurité de l'ONU devait tenir jeudi une réunion à huis clos pour discuter d'une trêve humanitaire d'un mois. Selon Washington, « la Russie doit user de son influence sur Damas pour faire en sorte que le régime syrien permette immédiatement à l'ONU de fournir l'aide vitale à cette population extrêmement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • franck8
    08 février21:53

    Il faut éliminer Assad et Baghdadi et un grand pas sera fait vers la paix.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.