Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

PIB et marché du travail américains marquent le pas

Reuters01/06/2012 à 00:17

PIB et marché du travail américains marquent le pas

par Lucia Mutikani

NEW YORK (Reuters) - Le produit intérieur brut (PIB) et le marché du travail donnent des signes de ralentissement plus importants que prévu aux Etats-Unis, ont montré jeudi une série de statistiques qui ont incité les investisseurs à la retenue et poussé les marchés à la baisse.

La croissance de l'économie américaine a décéléré au premier trimestre, les entreprises réduisant le rythme de reconstitution des stocks tandis que la dépense publique a reculé plus qu'estimé initialement.

Le PIB a progressé de 1,9% en rythme annualisé sur la période janvier-mars, après +3,0% sur octobre-décembre et 2,2% en première estimation, selon les chiffres du département du Commerce.

Le rythme des créations d'emplois dans le secteur privé le mois dernier s'est également révélé inférieur aux attentes, tandis que les inscriptions au chômage ont augmenté, faisant craindre un coup d'arrêt pour le marché du travail après un début d'année en fanfare.

"Cela montre que l'économie traverse une mauvaise passe", a commenté Wayne Kaufman, analyste à John Thomas Financial, à New York.

Après avoir ouvert sur une note stable, les places boursières américaines se sont d'ailleurs rapidement inscrites à la baisse, en particulier le composite du Nasdaq qui cédait 1,01% une heure après l'ouverture. Le Dow Jones abandonnait au même moment 0,47% et le Standard & Poor's 0,74%.

Le rendement de l'obligation souveraine américaine à dix ans est de son côté tombé à 1,57%, son plus bas niveau depuis au moins 60 ans.

FLAMBÉE DES LICENCIEMENTS

Les analystes avaient anticipé le ralentissement du marché du travail, considéré comme un contrecoup des forts gains enregistrés entre décembre et février, l'économie ayant bénéficié d'un hiver inhabituellement doux. Mais ce coup de frein ne traduit pas moins des signes de faiblesse plus profonds.

Le secteur privé n'a ainsi créé que 133.000 emplois en mai, selon les résultats de l'enquête mensuelle ADP, alors que le marché attendait 148.000 postes supplémentaires.

La publication de cette statistique précède celle, vendredi, du très surveillé rapport sur l'emploi du mois de mai, dont il devrait, selon les analystes, ressortir une hausse des créations d'emplois non agricoles à 150.000, contre un médiocre 115.000 en avril.

Les inscriptions au chômage ont, elles, augmenté pour la septième fois en huit semaines lors de la semaine au 26 mai, avec 10.000 inscriptions de plus à 383.000 (ajusté), a annoncé le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 370.000 inscriptions au chômage.

Et la tendance risque de ne pas s'inverser, le nombre de licenciements programmés par les entreprises américaines ayant touché un plus haut de huit mois en mai, sous l'impulsion du géant informatique Hewlett-Packard, qui a prévu de se séparer de 8% de ses employés, soit 27.000 postes.

Les employeurs ont annoncé 61.887 suppressions de postes ce mois-ci, une hausse spectaculaire de 52,6% par rapport aux 40.559 d'avril, selon le consultant Challenger, Gray & Christmas Inc.

"Les chiffres de l'emploi deviennent vraiment décevants (...) et semblent vraiment indiquer que l'élan du marché du travail est pour le moment interrompu", constate Sean Incremona, économiste à 4cast, à New York.

Nicolas Delame et Tangi Salaün pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.