Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

"Philomena": Stephen Frears en terre irlandaise, clin d'oeil au pape François

RelaxNews07/01/2014 à 11:49

(AFP) - Avec "Philomena", mercredi dans les salles, le réalisateur britannique Stephen Frears raconte l'histoire vraie, bouleversante, d'une Irlandaise à la recherche du fils qui lui a été arraché adolescente, épinglant l'institution catholique, mais pas la foi, un clin d'oeil au pape François de l'aveu même du réalisateur.

"J'espère que le pape le verra, c'est un bon type, ça lui ferait du bien non?", avait lancé Stephen Frears devant la presse à la dernière Mostra de Venise, où son film a reçu un accueil triomphal.

Interprétée par la grande et pétillante dame du théâtre anglais Judi Dench (Skyfall, Shakespeare in love) et l'irrésistible Steve Coogan (A very Englishman, Elle s'appelle Ruby), scénariste et producteur, "Philomena" arrache les larmes aussi bien que les rires.

Accompagné par ces deux grands acteurs, Stephen Frears offre du très grand art cinématographique en terres irlandaise et américaine, à travers une quête à la fois réaliste et miraculeuse où la cruauté ne résiste pas à l'humour, à l'amour, et aux vertus thérapeutiques du pardon.

En 1952, Philomena Lee (Judi Dench), adolescente, tombe enceinte à la suite d'une aventure amoureuse. Considérée comme "une femme déchue" dans la très catholique Irlande, elle accouche d'un fils, Anthony, au couvent de Roscrea. Il lui sera enlevé pour être adopté par des Américains.

Après avoir gardé ce secret pendant 50 ans, Philomena Lee décide de partir à sa recherche, aidée dans cette quête par le journaliste Martin Sixsmith, ex- journaliste de la BBC sur la touche, qui l'accompagne dans son voyage aux Etats-Unis.

"Montrez-le au pape !"

Avec un humour décapant, une sensibilité extrême et des dialogues ciselés, Frears parvient à raconter cette tragédie tout en en faisant une comédie romantique, créant une vraie osmose entre les deux protagonistes.

"On a dû mettre de l'humour car l'histoire est tellement triste... Mais j'ai demandé à Stephen de me freiner!" a plaisanté Steve Coogan, acclamé à Venise avec toute l'équipe du film.

"Son souhait (à Philomena) était qu'on lui rende justice. Son histoire devait être racontée. Je ne peux pas m'imaginer comme elle dans de telles circonstances même si je crois en Dieu", a dit à son tour Judi Dench, en expliquant avoir rencontré plusieurs fois la vraie Philomena, âgée de 80 ans aujourd'hui, "pleine de vie et qui a un grand sens de l'humour".

"Dès le début, elle a voulu pardonner, a ajouté Steve Coogan. On a un peu de mal à comprendre, mais c'est justement ce qui fascine, en elle. Même si le film critique l'institution, ce n'est pas une attaque contre l'Église, ce serait trop simpliste. J'espère que le pape verra notre film! ", a-t-il souligné.

Un souhait repris avec malice par Stephen Frears comme un refrain au fil des questions-réponses à la presse: "Montrez-le au Pape!"

Sans attendre le souverain pontife, la presse spécialisée est unanimement élogieuse: Première estime ainsi qu'avec "Philomena" Stephen Frears est "à son meilleur niveau", avec "un dosage idéal d'humour, de drame et d'intelligence", tandis que la revue américaine The Hollywood Reporter le qualifie d'un de ses films "les plus aboutis ces dernières années".


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.