1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Philippe vante une "France qui se transforme" au Davos du Golfe

Reuters11/02/2018 à 11:46

PHILIPPE VANTE UNE "FRANCE QUI SE TRANSFORME" AU DAVOS DU GOLFE

DUBAI (Reuters) - Deux semaines après le "France is back" lancé par Emmanuel Macron à Davos, Edouard Philippe a dressé dimanche lors du sommet économique de Dubaï le portrait d'une France en pleine "transformation" et engagée dans des réformes favorables aux investisseurs étrangers.

"Nous sommes engagés dans une très grande transformation et l'objet de cette transformation est de réparer notre pays et de préparer l'avenir", a dit le Premier ministre français à l'ouverture du World Government Summit, considéré comme le "Davos du Golfe".

"Préparer l'avenir, c'est (...) faire en sorte d'avoir une croissance forte et donc de donner un cadre favorable à l'investissement et aux entreprises", a-t-il souligné. "C'est la raison pour laquelle nous nous sommes engagés dans une diminution cohérente, progressive, inévitable, irréversible de la fiscalité qui pèse sur les entreprises en garantissant ne stabilité, une visibilité, à cette baisse des prélèvements obligatoires".

Mais également, a-t-il ajouté, "en modifiant notre droit du travail pour faire en sorte que toutes les initiatives puissent être prises, en développant l'attractivité de notre pays pour que les investisseurs étrangers sachent que l'on peut bien et beaucoup produire en France".

Les Emirats sont le deuxième pays investisseur du Conseil de coopération des États arabes du Golfe en France après le Qatar, avec un stock d'investissements directs à l'étranger (IDE) de 1,13 milliard d'euros en 2015 - soit près de 35% des investissements du Golfe dans l'Hexagone.

La France souhaite voir les Emiratis, présents essentiellement dans l'Hexagone dans l'immobilier, investir davantage dans l'"économie réelle", soulignait-t-on à Matignon, à quelques jours du déplacement d'Edouard Philippe à Abou Dhabi au cours duquel il a rencontré les dirigeants des deux grands fonds souverains Mubadala Investment Company et Adia [nL8N1PX3GT].

(Bureau de Dubaï, Marine Pennetier à Paris, édité par Eric Faye)

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • 34flora
    12 février11:08

    aiki41, je vois ça comme la mise en place de l'esclavage remis au goût du jour... tu as du fric, tu en en haut, tu tiens le fouet, tu n'as pas de fric, tu prends les coups de fouet...

    Signaler un abus

  • aiki41
    12 février05:55

    34flora : la France, les français, le drapeau tricolore, tout cela n'a aucune valeur pour nos gouvernants. Les systèmes politico-économiques comme l'UE et le mondialisme, voilà ce qui les intéresse voilà ce qu'ils veulent nous imposer. Soit tu es en phase et tu survis soit tu es contre et tu disparais ; soit tu as les moyens et tu auras ta place, soit tu n'en as pas et tu vivras dans les bas fonds.

    Signaler un abus

  • 34flora
    11 février12:28

    avec des investisseurs pareils, on n'est pas sorti de l'auberge. nos gouvernants ont-ils un tant soi peu de lucidité ?ou alors nous condamnent-ils purement et simplement à subir la disparition de la France... et du peuple français.

    Signaler un abus

  • froggy83
    11 février12:27

    elle se transforme en un pays du golfe, mais qu'avec des pauvres et des sur-taxés

    Signaler un abus

  • zen83
    11 février12:15

    La France qui euthanasie fiscalement ses vieux !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.