Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Peu d'avancées attendues à Genève sur la paix en Syrie

Reuters19/02/2017 à 19:24
    MUNICH, 19 février (Reuters) - L'Onu et les parties 
prenantes aux efforts de paix en Syrie se montrent prudentes sur 
les avancées attendues lors de la reprise jeudi à Genève du 
processus sous l'égide des Nations unies en raison des 
incertitudes entourant la position américaine sur cette question 
et sur ses relations avec la Russie. 
    L'émissaire de l'Onu, Staffan de Mistura, a déclaré devant 
la conférence annuelle sur la sécurité à Munich que le manque de 
clarté dans la position des Etats-Unis compliquait l'émergence 
d'une solution dans un conflit particulièrement complexe. 
    "Je ne peux pas vous dire (si cela marchera) mais nous 
devons profiter de la tendance. Aucun cessez-le-feu ne peut 
durer sans solution politique", a-t-il déclaré en référence à la 
fragile trêve mise au point par la Russie et par la Turquie à 
Astana au Kazakhstan. 
    Les questions sont nombreuses sur la stratégie qu'entend 
adopter la nouvelle administration américaine, en particulier 
concernant la collaboration que Donald Trump veut mettre en 
oeuvre avec la Russie dans le combat contre le groupe Etat 
islamique. 
    "Ce qui me manque pour le moment, c'est une stratégie 
américaine claire", a déploré De Mistura. "Où en sont les 
Etats-Unis (à propos de la solution politique) ? Je ne peux pas 
vous le dire car je l'ignore". 
    Cette reprise du processus sous l'égide de l'Onu intervient 
après une interruption de neuf mois et plusieurs tentatives 
infructueuses qui avaient seulement conduit à un accroissement 
des violences. 
    Bachar al Assad est dans une position de force inédite 
depuis le début du soulèvement en mars 2011 et ne semble pas 
prêt à des concessions comme le laissent supposer ses 
déclarations la semaine passée sur la nécessité de lutter contre 
les "terroristes". 
    Des responsables américains ont exclu une coopération avec 
l'armée russe tant que Moscou n'aurait pas convaincu le régime 
syrien d'une approche différente, ont indiqué des diplomates 
européens. 
    De Mistura a indiqué que les discussions porteront sur la 
rédaction d'une nouvelle Constitution, sur des élections libres 
et impartiales sous contrôle de l'Onu et sur une gouvernance 
transparente et responsable. 
    Plusieurs délégués ont demandé à De Mistura pourquoi l'Onu 
n'utilisait plus l'expression "transition politique" comme 
objectif des négociations. Le diplomate n'a pas répondu 
directement mais s'est référé à la résolution 2254 du Conseil de 
sécurité qui prévoit les trois points de discussion. 
    Des groupes rebelles participant aux pourparlers d'Astana 
ont indiqué dimanche que la poursuite des opérations de l'armée 
syrienne hypothéquaient le respect du cessez-le-feu russo-turc. 
     
 
 (Pierre Sérisier pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.