Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Perquisition au FN dans le dossier des assistants parlementaires

Reuters20/02/2017 à 17:46
 (Actualisé avec rappel de l'affaire) 
    PARIS, 20 février (Reuters) - Une nouvelle perquisition a eu 
lieu lundi au siège du Front national à Nanterre 
(Hauts-de-Seine) dans le cadre de l'enquête sur les assistants 
parlementaires au Parlement européen de Marine Le Pen, a annoncé 
la direction du parti. 
    "Pour la seconde fois a lieu une perquisition des mêmes 
bureaux, s'agissant des mêmes faits présumés, ce qui confirme 
que la première perquisition a été infructueuse", écrit le FN 
dans un communiqué.  
    La perquisition ne visait pas le siège de campagne de la 
candidate, situé dans le centre de Paris, mais celui du parti, 
implanté dans les Hauts-de-Seine. 
    Pour le FN, "il s'agit à l'évidence d'une opération 
médiatique dont le seul but est de tenter de perturber le bon 
déroulement de la campagne électorale présidentielle et de 
tenter de nuire à Marine Le Pen au moment même où sa candidature 
effectue une importante percée dans les intentions de vote, 
notamment pour le second tour". 
    La justice française a ouvert le 15 décembre dernier une 
information judiciaire pour abus de confiance, escroqueries en 
bande organisée, faux et usage de faux, et travail dissimulé 
dans l'enquête sur ces soupçons de fraude relative à l'emploi 
par le FN d'assistants parlementaires. 
    Cette enquête fait suite à un rapport de l'Office européen 
de lutte contre la fraude (Olaf), qui a conduit le Parlement 
européen a réclamer à la présidente du FN le remboursement de 
près de 300.000 euros.  
    Marine Le Pen, dont la popularité n'a pas été atteinte 
jusqu'à présent par cette affaire, récuse tout parallèle avec 
son adversaire de droite François Fillon, visé par des soupçons 
d'emplois fictifs ayant bénéficié à son épouse et à ses enfants. 
    Mais la publication jeudi d'extraits du rapport de l'Olaf 
par Mediapart et Marianne l'a placée sur la défensive, l'amenant 
à démentir avoir reconnu des emplois fictifs comme l'ont avancé 
plusieurs médias. 
    "Il n'y a absolument rien de fictif, ni d'emplois fictifs, 
ni rien de tout cela, dans ce dossier", a-t-elle déclaré 
vendredi dernier sur France Bleu. 
    Selon Marine Le Pen, les soupçons de l'Olaf ont été nourris 
par une simple régularisation comptable dont elle dit avoir 
fourni "toutes les preuves", sans pour autant être entendue par 
l'organisme européen. 
    La présidente du FN dénonce depuis le début de la procédure 
une "opération politique" montée notamment par l'ancien 
président du Parlement européen Martin Schulz et par l'Olaf, 
contre lequel elle a porté plainte à Bruxelles. 
    Elle dit assumer le fait d'avoir salarié son garde du corps 
Thierry Légier et sa chef de cabinet Catherine Griset, affirmant 
qu'ils l'assistaient à la fois au Front national et au Parlement 
européen. 
 
 (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.