1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pénurie de lait infantile sans protéine de lait de vache : les parents inquiets
Le Parisien22/06/2019 à 18:38

Pénurie de lait infantile sans protéine de lait de vache : les parents inquiets

Ils courent les pharmacies, supplient les pédiatres et font même du troc sur Internet. Depuis plusieurs semaines, les parents de bébés allergiques aux protéines de lait de vache sont confrontés à une pénurie de plus en plus importante en France. À cause d'une contamination à la salmonelle, les produits Modilac, à base de lait de riz, ne sont plus fabriqués depuis fin janvier. Et son concurrent, Novalac qui propose aussi des poudres sans protéine de lait de vache, vendues sur ordonnance, ne parvient pas à couvrir tous les besoins.Les ruptures de stocks s'accélèrent, les parents désespèrent. Comment nourrir leurs bébés ? Ou trouver ces produits ? Des bourses de lait, sorte de marché parallèle, germent sur Facebook. « Nous donnons une boîte de lait bébé Mandorle Riz 2 non entamée. » « Bonjour, j'ai deux boîtes de Néocate fermées à venir chercher », peut-on lire sur le groupe Parents, victimes de Modilac. « Heureusement qu'il y a de l'entraide », se réjouit Florence, une maman.Si la Société française de pédiatrie a réagi en publiant une liste de produits de substitution, beaucoup, selon les parents, sont difficiles à trouver, à flux tendu, ou à commander en pharmacie. Conséquence, les prix de ces boîtes si convoitées s'envolent. Le Novalac riz, vendu à 17,90 euros est proposé à 50 euros sur Amazon ! « C'est lamentable », s'exclame Martial Fraysse, membre de l'Académie nationale de pharmacie. D'autres achètent, en ligne, du lait étranger. Nous avons recueilli les témoignages de ces parents, « otages » de cette pénurie.«J'ai fait de la contrebande»Morgane, 31 ans, avait enfin trouvé le bon lait pour sa fille Maelia après des mois de constipations terribles et d'eczéma. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que le retrait des produits Modilac, en janvier, allait entraîner une rupture de stocks du Novalac riz, le seul que son enfant digère. « J'ai missionné mon mari, conducteur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer