1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pénicaud tacle Wauquiez sur la formation professionnelle
Boursorama avec AFP Services15/04/2019 à 11:52

La ministre du Travail, en déplacement sur les terres de Laurent Wauquiez, a regretté que la région Auvergne-Rhône-Alpes ait fait des coupes dans la formation professionnelle.

( AFP / LUDOVIC MARIN )

Dans un entretien au quotidien Le Progrès, Muriel Pénicaud a déploré "le désinvestissement de la région" Auvergne-Rhône-Alpes "dans le capital humain", avec notamment la suppression de "60% des entrées en formation" depuis que le patron des Républicains, Laurent Wauquiez est à la tête de la collectivité.

La ministre est ce lundi 15 avril dans l'Ain pour signer la déclinaison régionale du Plan d'investissement dans les compétences du gouvernement. Ce plan, doté de 15 milliards d'euros, doit permettre de former un million de jeunes sans diplôme et un million de demandeurs d'emploi au niveau national. Deux régions françaises ont toutefois refusé ce plan : Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

440.000 CHÔMEURS DANS LA RÉGION

"En Auvergne-Rhône-Alpes, cela n'a pas été possible car la région n'a pas accepté la condition à l'apport financier de l'État : que le budget formation des régions ne diminue pas, car l'État investit pour apporter un plus, et non combler un retrait de la région", a expliqué Muriel Pénicaud au quotidien régional.

C'est donc uniquement avec le préfet et Pôle emploi que la ministre signera ce plan, doté régionalement de 652 millions d'euros répartis sur quatre ans. En Auvergne-Rhône-Alpes, on compte 440.000 demandeurs d'emploi et 225.000 jeunes sans formation ni travail, a souligné la ministre. Contactée par l'AFP, la région n'était pas joignable dans l'immédiat.

6 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • obeuvin
    15 avril13:18

    1 million de jeunes sans diplômes,baisse du taux alphabétisation, baisse des compétences en mathématiques, retour des dictées dans les écoles d'ingénieurs : Le système éducatif français : un modèle ou une faillite. La réponse est malheureusement évidente

    Signaler un abus

  • cyhelico
    15 avril12:40

    Ca s'appelle la mobilité professionnelle. Si un emploi nous correspondant est offert dans la région d'à côté, et bien on y va... Il y a certes quelques personnes qui étant soutien de famille ne peuvent absolument pas bouger, mais ce ne doit pas être une règle... Le problème est que beaucoup de gens attendent que l'emploi leur tombe tout cuit. Souvent les mêmes qui par contre crient au trop d'impôt! Le beurre et l'argent du beurre encore une fois

    Signaler un abus

  • md24750
    15 avril12:35

    Qu'elle rende les 14 ou 15 M d'euros qu'elle a donné pour la formation professionnelle des mi grants. Pensons d'ABORD à nos propres chômeurs et chômeuses. Et cette bonne femme se permet de donner des leçons aux autres....écoeurant jusqu'à la lie cette équipe.

    Signaler un abus

  • qleraz
    15 avril12:07

    tacle par derrière dans la surface de réparation : pénalty !

    Signaler un abus

  • qleraz
    15 avril12:06

    Une très bonne raison pour le pouvoir (dans la continuité des œuvres de bidochon) faire entrer un maximum de gens dans n'importe quelle filière de formation : cela les fat disparaître des stats du chômage ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer