Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pékin, inquiet pour le PIB, accélère les dépenses

Reuters29/05/2014 à 17:51

PÉKIN, INQUIET POUR LE PIB, ACCÉLÈRE LES DÉPENSES

PÉKIN (Reuters) - Les autorités chinoises s'emploient à épargner au pays un ralentissement économique encore plus prononcé, estiment des analystes, se fondant sur le fait que Pékin presse les régions d'accélérer leurs dépenses dans le mois qui vient pour doper l'activité.

Le ministère des Finances a dit mercredi que les gouvernements régionaux risquaient de perdre les financements budgétaires de 2014 qui n'auront pas été affectés d'ici la fin juin et que les dépenses affectées à certains projets pourraient être mobilisés par avance pour stimuler l'activité économique.

Cette décision d'accélérer les dépenses, mais non de les augmenter, fait suite à d'autres mesures de soutien à l'économie prises à la suite de statistiques médiocres qui font craindre que la croissance ne soit inférieure aux objectifs pour la première fois en 15 ans.

"Il apparaît de plus en plus que le Premier ministre Li Keqiang est sans doute plus engagé dans cet objectif de 7,5% de croissance que ne l'espéraient ceux qui voulaient que le gouvernement s'accommode d'une croissance moins soutenue", expliquent des analystes de Barclays Capital.

Une enquête Reuters montre que les analystes anticipent une croissance annuelle de 7,3% au deuxième trimestre après un plus bas de 18 mois de 7,4% le trimestre précédent. Ils prévoient une croissance de 7,3% pour l'ensemble de 2014, la plus faible en 24 ans.

Li Keqiang avait dit qu'une croissance un peu inférieure à l'objectif ne serait pas un problème. Mais il a déclaré la semaine dernière qu'il existait des pressions relativement fortes sur la croissance et qu'en conséquence il fallait ajuster les politiques économiques.

De fait, des analystes expliquent qu'une mobilisation lente des dépenses budgétaires explique en partie certains freins économiques cette année.

"Nous devons également prendre conscience que la situation à laquelle nous sommes confrontés chez nous et à l'extérieur reste compliquée et que les pressions baissières sur la croissance économique existent toujours; en conséquence, nous ne devons pas sous-estimer certaines difficultés", observe le ministère des Finances.

Les responsables chinois excluent tout coup de pouce budgétaire d'ampleur, se disant engagés dans des réformes structurelles ayant pour but d'orienter l'économie vers une croissance plus lente mais plus durable.

Ils ont toutefois pris des mesures ciblées comme une réduction des impôts des PME et une accélération des dépenses dans le ferroviaire et la construction publique de logements.

"A notre avis, même si le ministère des Finances ne veut pas d'une hausse des dépenses budgétaires, se contenter d'accélérer des dépenses budgétaires qui avait été retardées sera tout de même positif pour la croissance et cela devrait être salué par les marchés", note Ting Lu (Bank of America Merrill Lynch).

Les recettes fiscales de 4.800 milliards de yuans (565 milliards d'euros) de la période janvier-avril sont supérieures à des dépenses totalisant 4.000 milliards de yuans, suivant les statistiques des Finances. Pékin vise un déficit budgétaire représentant 2,1% du PIB cette année.

Peng Wensheng, économiste de CICC, estime que les mesures prises par le ministère pourrait dispenser à court terme la banque centrale de réduire le coefficient des réserves obligatoires (RO), un outil qu'elle n'utilise qu'avec prudence.

Xu Gao, économiste d'Everbright Securities, pense exactement l'inverse car réduire ce coefficient aurait pour effet de diminuer des coûts d'emprunt onéreux pour les entreprises.

(Aileen Wang et Kevin Yao, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.