Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Peine de mort : Christian Estrosi se « déteste »
Le Point01/12/2017 à 15:55

Depuis son départ de l'Assemblée nationale en 2016 et a démission de la présidence du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christian Estrosi ne cesse d'insister sur sa volonté de se dédier entièrement à la ville de Nice. Redevenu maire de la cité des Alpes-Maritimes en mai 2017 après avoir laissé son fauteuil pendant un an à son ancien premier adjoint Philippe Pradal, Christian Estrosi redouble d'efforts pour faire de sa ville une métropole qui compte.

Interrogé vendredi 1er décembre par Le Parisien, il est cependant revenu sur sa carrière politique. Il y déclare ne pas aimer « l'ancien Christian Estrosi », celui qui « jouait le jeu des partis, qui acceptait de défendre parfois aveuglément les positions d'un autre, sans forcément partager son point de vue ». Il garde en particulier en mémoire un épisode qui l'a profondément marqué. « Je déteste le Christian Estrosi qui a voté en 1988 un projet de loi relatif au rétablissement de la peine de mort », raconte-t-il ainsi au quotidien.

LIRE aussi

Christian Estrosi prend la tête de la croisade des maires

« Une autre vie après la politique »

Au rayon des choses qui lui déplaisent, il cite également les « médias politiciens » qui « ne s'intéressent qu'aux intrigues partisanes et non aux vraies questions de société » et explique qu'il a...

Lire la suite sur Le Point.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    01 décembre18:16

    aujourd'hui, 1/4 des couples ont des difficultés à faire un enfant. Plus tard, sa fille aura bien des difficultés à trouver un mari fertile.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer