1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pavageau, patron de FO : «La politique du "Je marche seul" du président, c'est zéro pointé»
Le Parisien17/07/2018 à 06:21

Pavageau, patron de FO : «La politique du "Je marche seul" du président, c'est zéro pointé»

Emmanuel Macron réunit ce mardi les partenaires sociaux afin de définir l'agenda social - chargé - des futures réformes. C'est la première fois depuis son élection que le chef de l'État recevra ensemble les principaux leaders syndicaux et patronaux à l'Élysée, pour une réunion de deux heures. En mai et en octobre 2017, avant les ordonnances Travail et la réforme de la formation professionnelle, ils avaient reçu les partenaires sociaux, mais séparément, ce qu'avaient critiqué certains syndicats.Près de trois mois après son élection à la tête de Force ouvrière, troisième syndicat en France, Pascal Pavageau, 49 ans, dénonce une « politique mortifère » sur le plan social. Et appelle déjà à une mobilisation à l'automne.Qu'attendez-vous de cette réunion à l'Élysée ?PASCAL PAVAGEAU. Cela fait deux mois que nous demandons à être entendus par l'exécutif. Sur le principe, cette rencontre avec le président de la République est donc une très bonne chose. Nous souhaitons que ce rendez-vous devienne annuel.Les numéros un des syndicats et du patronat se sont vus le 11 juillet. À quoi cela a-t-il servi ?Cela ne s'était jamais vu depuis quinze ans. Ce n'est ni anodin, ni secondaire. C'est une façon de dire au chef de l'État : « Vous ne voulez pas travailler avec nous, et bien on est capable de travailler sans vous. »Qu'allez-vous décider après avoir été reçus ?À l'issue de cette rencontre et des propositions que le chef de l'État va nous faire, il faudra que les huit leaders se revoient, en septembre, de manière à caler les sujets sur lesquels nous acceptons de négocier ou pas, et ceux que nous voulons traiter de notre propre chef. Pour FO, nous mettrons sur la table le statut des cadres, le télétravail, les travailleurs des plates-formes numériques.Emmanuel Macron veut lancer avec vous un nouveau « contrat social ». Y êtes-vous prêts ?FO ne vient pas signer un « contrat social » avec ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer