1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pauvreté : des associations demandent à Emmanuel Macron de répondre à "l'urgence sociale"
Boursorama avec AFP Services08/11/2019 à 15:34

Dans une lettre ouverte adressée au chef de l'État, un collectif d'associations réclame une revalorisation du RSA, la réévaluation des allocations logement et la réindexation "à hauteur de l'inflation des prestations sociales et familiales".

L'Insee a fixé le taux de pauvreté pour 2018 à 14,7% de la population, soit une hausse de 0,6 point par rapport à 2017. ( AFP / CHRISTOPHE ARCHAMBAULT )

"Les associations de lutte contre la pauvreté et l'exclusion réunies au sein du Collectif Alerte souhaitent vous saisir de leurs vives inquiétudes face à la dégradation du niveau de vie des personnes les plus précaires depuis deux ans". Un collectif d'associations de lutte contre la pauvreté interpelle vendredi 8 novembre Emmanuel Macron sur " la dégradation du niveau de vie des personnes les plus précaires" en France . Dans cette lettre ouverte, ils demandent au chef de l'État d'agir "urgemment".

"Malgré quelques dispositions positives, un grand nombre des mesures ont contribué à une diminution du pouvoir d'achat d'une grande majorité des personnes les plus pauvres (...) apparaissent uvre , s'inquiète dans cette lettre consultée par l'AFP le collectif Alerte et ATD Quart Monde, Emmaüs France, la Fondation Abbé Pierre ou encore l'APF France handicap, entre autres.

"La France reste encore très loin du plein emploi"

"Si nous avons salué la revalorisation de la prime d'activité (coup de pouce aux salariés modestes) annoncée à l'automne 2018, elle ne bénéficie, par construction, qu'aux personnes occupant aujourd'hui un emploi. Or, même si nous nous félicitons de la baisse du taux de chômage constatée depuis plus d'un an, la France reste encore très loin du plein emploi", poursuit le collectif.

Pour eux, le futur revenu universel d'activité voulu par Emmanuel Macron, qui prévoit de fusionner plusieurs prestations sociales, pourrait "être une réforme bénéfique" mais elle "n'interviendra qu'en 2023". "L'amélioration du niveau de vie des plus pauvres ne peut attendre", estiment ces associations. Elles demandent une revalorisation du RSA, l a réévaluation des allocations logement et la réindexation "à hauteur de l'inflation des prestations sociales et familiales".

Le taux de pauvreté en hausse en 2018

"Il est temps que le gouvernement enclenche ce tournant social tant attendu" , conclut le collectif, espérant peser avant l'adoption d'ici fin décembre par le Parlement des mesures du projet de loi de financement de la Sécurité sociale et du projet de loi de Finances 2020.

Dans une première estimation, l'Insee a fixé mi-octobre   le taux de pauvreté pour 2018 à 14,7% de la population, soit une hausse de 0,6 point par rapport à 2017, portant à 9,3 millions le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté. En prenant en compte la neutralisation de la baisse des APL dans le parc HLM, via des baisses de loyer, le taux de pauvreté est plus modéré (14,3%, +0,2).

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    08 novembre18:39

    Suite/... et des mds€ d'économies à faire...et arrêtez de nous gonfler avec votre baratin primaire, de faire tjrs payer les autres, SAUF VOUS... et un très gd merci aux gilets jaunes et notamment ceux qui se sont fait estropier à vie... à honorer dans le marbre;-(((

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer