Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pause sur les Bourses européennes, les résultats animent la cote

Reuters 26/04/2017 à 10:16

PAUSE SUR LES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sans grand changement mercredi, reprenant leur souffle après avoir salué les résultats du premier tour de la présidentielle française, et alors que la séance est animée par de multiples publications de résultats d'entreprises.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,03% à 2.576,22 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,08% et à Londres, le FTSE perd 0,15%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,24%, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 se replient de 0,12%.

Les investisseurs doivent digérer une salve de publications de résultats et de chiffres d'affaires d'entreprises en Europe, et notamment à Paris. En tête, et de loin, du CAC 40 et du Stoxx 600, Kering s'envole de plus de 9% après avoir fait état d'une croissance de son chiffre d'affaires supérieure à toutes les attentes pour le premier trimestre.

L'envolée de Kering dope l'ensemble du secteur du luxe et plus généralement de la distribution, l'indice Stoxx 600 du compartiment (+0,7%) signant la plus forte progression en Europe.

A contrario, BIC accuse le plus fort repli du Stoxx 600, sur une chute de 10%, alors que fabricant de stylos, rasoirs et briquets a connu un faible premier trimestre.

D'abord mal orienté, Credit Suisse gagne 2,75% après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes et l'annonce d'une augmentation de capital de 4 milliards d'euros qui était attendue par le marché.

Une nouvelle salve de résultats est aussi attendue cet après-midi aux Etats-Unis, avec les annonces en particulier de Boeing et d'Amazon. La saison trimestrielle des "Corporate America" a d'ailleurs permis à Wall Street de terminer en nette hausse mardi.

Au-delà de l'actualité microéconomique, les investisseurs seront attentifs aux annonces promises mercredi par l'administration Trump sur son projet d'une grande réforme fiscale.

Le président américain entend fortement réduire le taux d'imposition des entreprises et proposer un important rabais fiscal aux multinationales qui rapatrient aux Etats-Unis des bénéfices réalisés à l'étranger, ont indiqué mardi des responsables.

La fin de semaine s'annonce par ailleurs chargée avec, jeudi, les décisions de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque du Japon (BoJ), avant la publication vendredi de la première estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis pour le premier trimestre.

Les opérateurs de marché gardent aussi un oeil sur les négociations en cours au Congrès américain pour adopter un budget d'ici à vendredi, sous peine de "shutdown" des administrations fédérales américaines.

Les attentes autour de la réunion de politique monétaire de la BCE ont déjà eu des effets sur l'euro, qui reste ferme face au billet vert, à plus de 1,09 dollar. D'après plusieurs sources liées à l'institut monétaire, la BCE pourrait infléchir son discours en juin pour tenir compte de l'amélioration des perspectives de l'économie de la zone euro.

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé en hausse de 1,1%, à un plus haut depuis plus d'un mois, favorisée par le repli du yen alors que les investisseurs délaissent les actifs refuges. La devise nippone recule de 0,2% face au dollar, à 111,26 yens.

Sur les marchés pétroliers, les cours du brut évoluent en baisse, pénalisés par la publication du rapport de l'American Petroleum Institute (API) qui a montré une hausse des stocks pétroliers aux Etats-Unis. Les chiffres de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) sont attendus dans la journée.

(Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.