1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Passeports diplomatiques : l'Elysée et Castaner accusent Benalla de «falsification»
Le Parisien16/01/2019 à 20:09

Passeports diplomatiques : l'Elysée et Castaner accusent Benalla de «falsification»

Comment Alexandre Benalla a-t-il pu faire usage de ses multiples passeports diplomatiques et de service après son licenciement de l'Elysée ? Comment a-t-il pu conserver son téléphone crypté depuis son départ du palais ?Alors qu'on pensait le point d'orgue atteint avec l'audition polémique d'Alexandre Benalla le 19 septembre, l'affaire a rebondi fin décembre avec la révélation de l'utilisation par l'ex-chargé de mission de l'Elysée de deux passeports diplomatiques, après son licenciement en juillet. De nouvelles informations du Canard Enchaîné révèlent mercredi qu'Alexandre Benalla possédait deux passeports « de service » ainsi qu'un téléphone Teorem, permettant des communications chiffrées.La commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla a souhaité obtenir des réponses à ces questions avec de nouvelles auditions de Patrick Strzoda, directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, et de Christophe Castaner, ainsi que, pour la première fois, Jean-Yves Le Drian, après de nouvelles révélations sur l'ancien chargé de la sécurité du président. Lundi prochain, ce sera au tour d'Alexandre Benalla de s'expliquer devant la même commission.Ses passeports diplomatiques ont été utilisés une vingtaine de fois jusqu'en décembre. Selon Patrick Strzoda, Alexandre Benalla aurait utilisé « une vingtaine de fois » les fameux passeports diplomatiques, « entre le 1er août 2018 et le 1er décembre ». « La première utilisation date du 1er août au 7 août. Les autres s'étendent sur les mois d'octobre, novembre et décembre », a précisé le directeur du cabinet du président de la République, qui déclare s'être aperçu de ces déplacements ce mercredi. Ce chiffre a été jugé « plausible » par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. Affaire #Benalla Patrick Strzoda dircab' d'@EmmanuelMacron: "C'est une information importante que je donne: M.Benalla a utilisé une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • lorifer
    17 janvier10:14

    Et je présume que quand on voyage avec un passeport diplomatique , c'est au frais de la princesse , c'est à dire du contribuable..

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer