1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Passée l'euphorie, le marché de la dette attire à nouveau les plus prudents
AFP14/10/2019 à 18:29

Le marché de la dette européen s'est détendu lundi, attirant des investisseurs revenus à davantage de prudence une fois passée l'euphorie générée par de bonnes nouvelles sur le commerce et le Brexit.

"Le marché prend conscience que le mouvement de tension de fin de semaine dernière a été un peu trop fort", a noté auprès de l'AFP Jean-Christophe Machado, un stratégiste obligataire de Natixis.

"Même si sur le Brexit et les relations commerciales sino-américaines les discussions sont en bonne voie, rien n'est encore complètement réglé et les investisseurs attendent désormais la concrétisation de toutes ces annonces", a-t-il ajouté.

Donald Trump a annoncé vendredi soir un accord commercial partiel mais "très important" avec la Chine, portant sur des achats agricoles substantiels par Pékin, la propriété intellectuelle et les services financiers.

En échange, la Chine a obtenu que le président américain renonce à l'augmentation de 25% à 30% des tarifs douaniers punitifs sur 250 milliards de dollars d'importations chinoises aux Etats-Unis, qui devait entrer en vigueur mardi.

La signature de cet accord devrait intervenir mi-novembre au Chili, en marge d'un sommet de l'Association des pays riverains du Pacifique, a indiqué lundi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

Concernant le Brexit, le Royaume-Uni et l'Union européenne ont entamé lundi d'ultimes tractations pour tenter de parvenir à un accord de divorce, toujours "possible" avant l'échéance du 31 octobre, selon le ministre des Affaires étrangères irlandais.

"En outre, les niveaux atteints vendredi (sur le marché de la dette) étaient assez hauts, et cela a redonné de l'attractivité au marché obligataire", selon M. Machado, dans un contexte de taux d'intérêt très faibles ou négatifs.

Plus globalement, "il y a toujours une pression à la baisse qui s'exerce sur le marché, avec des indicateurs fragiles et la perspective de la reprise des achats de la Banque centrale européenne", a estimé l'expert.

"Il faudrait vraiment de très très bonnes nouvelles, a-t-il complété, pour que d'ici la fin de l'année, les taux d'emprunt puissent vraiment remonter".

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne (Bund) a très légèrement reculé à -0,459% contre -0,446% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le mouvement a été similaire pour celui de la France, à -0,148% contre -0,133%.

La détente a été un peu plus marquée pour le taux à dix ans de l'Espagne, à 0,206% contre 0,230% vendredi, et celui de l'Italie, à 0,909% contre 0,937%.

Au Royaume-Uni, le taux d'emprunt à 10 ans a fortement baissé, à 0,634% contre 0,701%.

Aux États-Unis, le marché obligataire est resté fermé en raison d'un jour semi-férié.

abx/jra/soe/bh

Valeurs associées

Euronext Paris -1.57%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer