Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas de "Roméo et Juliette" arabo-juif pour les lycéens en Israël

Reuters31/12/2015 à 18:02
    JERUSALEM, 31 décembre (Reuters) - Le ministère israélien de 
l'Education a décidé de ne pas inclure au programme de 
littérature des lycées juifs un roman d'amour entre une 
Israélienne et un Palestinien, expliquant qu'il craint qu'il ne 
provoque des tensions parmi les élèves. 
    Selon les médias israéliens, certains enseignants avaient 
demandé à ce que le roman de l'auteure israélienne Dorit 
Rabinyan, paru en hébreu sous le titre "Haie", figure au 
programme des lycées, mais, a déclaré jeudi un responsable du 
ministère, une commission a rejeté ce titre, jugé susceptible 
d'attiser les tensions entre Juifs et Arabes. 
    "Ce livre pourrait inciter à la haine et provoquer beaucoup 
d'émotions (dans les classes)", a estimé au micro de la radio de 
l'armée israélienne Dalia Fenig, qui dirige la commission 
ministérielle chargée de sélectionner les oeuvres littéraires au 
programme. 
    Pour Dorit Rabinyan, le roman, qui se passe à New York, vise 
à illustrer les points communs et les différences entre les 
protagonistes. 
    "Les deux héros passent un hiver à l'étranger et se 
découvrent l'un l'autre, comme ils n'auraient pas pu le faire 
sur les terres contestées", a dit l'auteure sur les ondes de 
Radio-Israël. "Peut-être que leur capacité à surmonter les 
obstacles du conflit proche-oriental est justement ce qui paraît 
menaçant au ministère de l'Education", a-t-elle ajouté. 
    Les systèmes éducatifs juif et arabe sont en grande partie 
distincts en Israël, avec des programmes spécifiques pour 
chacun. 
    Selon la directrice générale du ministère Michal Cohen, le 
ministre de l'Education Naftali Bennett, chef du parti Foyer 
juif (droite nationaliste), n'a pas pris part à la décision, 
même si c'est lui qui a défini la ligne de conduite générale du 
ministère. 
    Pour Oriana Inbar, qui enseigne la littérature hébraïque 
dans un lycée de Tel Aviv, l'exclusion de ce roman des 
programmes est une "honte". 
    "J'espère que le tollé va conduire le ministère de 
l'Education à changer d'avis. J'en parlerai à mes élèves et je 
suis certain qu'ils se précipiteront pour acheter le livre", a 
dit cette enseignante à Radio-Israël. 
 
 (Eric Faye pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.