Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

TOTAL

52.48EUR
+3.31% 
Ouverture théorique 52.48
indice de référence CAC 40

FR0000120271 FP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    50.92

  • clôture veille

    50.80

  • + haut

    52.73

  • + bas

    50.63

  • volume

    7 558 289

  • valorisation

    139 519 MEUR

  • capital échangé

    0.28%

  • dernier échange

    22.06.18 / 17:39:11

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    49.34

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    55.62

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur TOTAL

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter TOTAL à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter TOTAL à mes listes

    Fermer

Pas de raison de se ruer aux stations-services, selon l'Ufip

Reuters21/05/2016 à 18:51
    * "Nous pouvons tenir", dit l'Union française des industries 
pétrolières 
    * Pas de pénurie avant plusieurs semaines, d'après Vidalies 
 
    PARIS, 21 mai (Reuters) - Plusieurs centaines de 
stations-services étaient samedi en rupture totale ou partielle 
en raison d'un mouvement social mais il n'y a pas de raison de 
se précipiter aux pompes à essence, selon l'Union française des 
industries pétrolières (Ufip). 
    Votée dans plusieurs raffineries et dépôts de carburants, la 
grève reconductible contre le projet de loi Travail a mené 
vendredi plusieurs préfectures du nord-ouest de la France à 
prendre des mesures de restrictions pour l'achat de carburants. 
    "Il ne faut pas paniquer", a dit à Reuters Catherine Enck, 
porte-parole de l'Ufip. "Nous avons du produit en France, le 
tout est de pouvoir l'acheminer. Les raffineries fonctionnent 
même si le débit est parfois ralenti." 
    "Nous pouvons tenir", a-t-elle insisté. 
    Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, avait 
assuré vendredi qu'il n'y avait pour le moment pas de risque de 
pénuries mais admis que la question pourrait se poser si le 
mouvement devait durer plusieurs semaines.   
    Selon les données de l'Ufip, syndicat professionnel 
représentant 39% du marché en France, 317 stations-services 
Total  TOTF.PA  sont en rupture totale ou partielle, 
principalement en Bretagne, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, 
Normandie, Pays-de-Loire et Île-de-France. Le groupe français 
exploite 2.200 des 11.500 stations recensées en France. 
    Les stations-services Shell et Eni ne souffrent d'aucune 
pénurie, précise l'Ufip. 
    L'Union des importateurs indépendants pétroliers (UIP), à 
laquelle sont affiliés les réseaux des grandes surfaces Auchan, 
Carrefour, Casino et Cora, n'était pas joignable dans 
l'immédiat. 
    Parmi les cinq raffineries Total, une fonctionne 
normalement, une autre tourne au ralenti en raison de blocages 
et trois -- celles de Donges (Loire-Atlantique), Feyzin (Rhône) 
et Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) -- sont partiellement à 
l'arrêt. 
    Les trois autres raffineries françaises fonctionnent plus ou 
moins normalement: les deux exploitées par Esso sont par moments 
bloquées et celle de Petroineos ne rencontre aucune difficulté. 
    "L'objectif est l'arrêt de toutes les raffineries en France. 
C'est un appel à la grève illimitée", a déclaré vendredi à 
Reuters le délégué central CGT de Total Raffinage Pétrochimie, 
Thierry Defresne. "Le but n'est pas de créer la pénurie, c'est 
d'obtenir le retrait de la loi (Travail)", a-t-il ajouté. 
    Il a précisé que les salariés de la raffinerie Total de 
Gonfreville-l'Orcher avaient voté à 56% l'arrêt complet des 
installations. Ceux de la raffinerie Total de Grandpuits, en 
Seine-et-Marne, ont voté la reconduction de la grève pour 72 
heures, a-t-il ajouté. 
    A Donges, près de Nantes, l'arrêt des expéditions a été 
reconduit pour une semaine supplémentaire, jusqu'au vendredi 27 
mai.     
 
 (Sybille de La Hamaide et Simon Carraud, édité par Henri-Pierre 
André) 
 

Valeurs associées

+3.31%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.