1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Pas de progrès sur le nucléaire entre l'AIEA et l'Iran, dit Amano

Reuters03/07/2015 à 12:06

VIENNE, 3 juillet (Reuters) - Aucun progrès n'a été réalisé entre l'AIEA et l'Iran sur les questions encore irrésolues qui touchent au programme nucléaire de l'Iran, a déclaré vendredi le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, Yukiya Amano, au terme d'une visite à Téhéran. Téhéran et les puissances P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et l'Allemagne) ont repoussé au 7 juillet la date butoir de leurs négociations pour trouver un accord définitif réglant la crise du nucléaire iranien. L'AIEA jouera un rôle crucial dans le contrôle, la vérification de tout accord définitif. L'Iran bloque actuellement l'enquête de l'AIEA, qui se déroule en parallèle aux négociations politiques, sur une éventuelle dimension politique du programme atomique de Téhéran. Yukiya Amano a été reçu jeudi à Téhéran par le président iranien, Hassan Rohani, et par le secrétaire du Conseil de sécurité national suprême de l'Iran, Ali Shamkhani. "L'objectif de la visite était d'avancer vers la résolution de toutes les questions en suspens concernant le programme nucléaire iranien, dont la clarification quant aux dimensions militaires éventuelles", a dit Yukiya Amano. "Je pense que les deux parties se comprennent mieux désormais à certains égards, même s'il reste du travail à faire". (Shadia Nasralla; Eric Faye pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer