Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Pas d'accord sur la TTF, doutes sur le calendrier-sources

Reuters08/12/2014 à 14:23

par Robin Emmott et Francesco Guarascio BRUXELLES, 8 décembre (Reuters) - Les 11 pays de la zone euro concernés ne sont pas parvenus à se mettre d'accord sur les grandes lignes d'un projet de taxe sur les transactions financières (TTF) avant la fin de l'année, ce qui remet en cause l'instauration de ce prélèvement contesté début 2016 comme prévu, ont déclaré des diplomates lundi. "Un accord ne sera pas possible d'ici la fin de l'année", a déclaré l'un d'eux. Prié de dire ce que cela impliquait en terme de calendrier, un second diplomate a répondu: "Il faudra beaucoup de volonté politique". S'exprimant avant une réunion des 11 pays réclamée par la France et qui aura lieu dans la soirée de lundi, plusieurs diplomates ont expliqué que les divergences restaient importantes, douchant l'espoir de voir un accord de principe annoncé mardi à l'occasion de la réunion des ministres des Finances de l'Union européenne (Ecofin). La taxe vise à faire supporter en partie aux banques le coût des réparations des dommages causés par les crises bancaire et de la dette en Europe. Elle est inspirée de la "taxe Tobin", un projet conçu par le prix Nobel d'Economie James Tobin en 1972 et qui avait pour but de mettre à contribution les spéculateurs sur le marché des changes. Porté par la France et l'Allemagne, le projet se heurte entre autres à l'opposition de la Grande-Bretagne, qui craint de voir sa prépondérance financière remise en cause et qui fait valoir qu'une taxe de ce type existe déjà sur son territoire. Même si l'initiative est parvenue à rassembler suffisamment de soutien en Europe en octobre 2012, les divergences sur la méthode de collecte de la taxe et sur l'extension de son assiette aux produits dérivés ont abouti à repousser de 2014 à 2016 son instauration, un nouveau calendrier qui semble désormais lui-même remis en cause. De fait, un document daté du 3 décembre et signé de l'Italie, qui présidera la réunion des 11 pays mardi à Bruxelles, admet que les principes de collecte de la taxe ne sont pas clairs. "Il faudra de nouvelles réflexions quant à leur application", lit-on dans de texte, qui ne fait aucune mention d'un éventuel compromis. La France estime qu'une TTF limitée aux 11 pays éventuellement signataires (France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Portugal, Autriche, Estonie, Grèce, Slovaquie et Slovénie) permettrait de lever dans les six milliards d'euros. La Commission européenne jugeait à l'origine qu'elle pourrait rapporter jusqu'à 57 milliards d'euros par an si elle s'appliquait dans l'ensemble des pays de l'Union européenne. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.